La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 569,16
    -97,10 (-1,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 083,37
    -74,77 (-1,80 %)
     
  • Dow Jones

    33 290,08
    -533,37 (-1,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1865
    -0,0045 (-0,38 %)
     
  • Gold future

    1 763,90
    -10,90 (-0,61 %)
     
  • BTC-EUR

    30 204,51
    -1 643,47 (-5,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    888,52
    -51,42 (-5,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,50
    +0,46 (+0,65 %)
     
  • DAX

    15 448,04
    -279,63 (-1,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 017,47
    -135,96 (-1,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 030,38
    -130,97 (-0,92 %)
     
  • S&P 500

    4 166,45
    -55,41 (-1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    28 964,08
    -54,25 (-0,19 %)
     
  • HANG SENG

    28 801,27
    +242,68 (+0,85 %)
     
  • GBP/USD

    1,3809
    -0,0115 (-0,83 %)
     

Pénalisé par le désengagement de Kering, Puma chute légèrement en bourse

·1 min de lecture

La cession d'une part du capital de Puma par le groupe Kering ne se fait pas en faveur de l'équipementier sportif. Puma cède 2,2% à 91,56 euros tandis que Kering est quasi-stable (-0,07% à 735 euros). Le titre de l'équipementier sportif est pénalisé par l'afflux de papiers lié à la cession par le géant du luxe de 5,9% de son capital pour environ 805 millions d'euros. Le français ne détient désormais plus que 4% de Puma. Kering poursuit ainsi son désengagement de la société allemande débuté par la distribution de 70% du capital à ses actionnaires en 2018. L'an dernier, le groupe de François-Henri Pinault avait cédé une participation similaire pour environ 656 millions d'euros.

Les 805 millions d'euros récoltés aujourd'hui seront affectés aux besoins généraux de Kering et renforceront encore davantage sa structure financière. Kering avait acquis Puma en 2007 lorsque, à l'époque, le groupe français souhaitait faire de la marque allemande son second pilier à côté de Gucci, son porte-étendard dans le luxe. La marque sportive était largement distancée par ses deux concurrents, Nike et Adidas, et l'objectif était de relancer ses ventes et sa rentabilité grâce notamment à des partenariats avec Usain Bolt dans le sport, et Rihanna et Kylie Jenner dans le lifestyle.

Kering, grâce aux Millennials dans les pays matures comme émergents, a fini par réussir son pari, mais trop tardivement, à partir de 2016-2017. Comme, en parallèle, Gucci a littéralement explosé, le groupe a préféré se focaliser (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Airbus bondit en Bourse, sa production d'avions devrait augmenter massivement
Intelligence artificielle : la nouvelle façon de tester “in silico” les médicaments de demain
Affaire Carlos Ghosn : des actionnaires attaquent Nissan (Renault) suite à sa chute en Bourse
Amazon : Andy Jassy, le nouveau patron, entrera en fonction le 5 juillet
Le robot Monsieur Cuisine Plus de Lidl revient bientôt en rayon

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles