La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 973,08
    -171,23 (-0,49 %)
     
  • Nasdaq

    14 597,25
    -243,46 (-1,64 %)
     
  • Nikkei 225

    27 970,22
    +136,93 (+0,49 %)
     
  • EUR/USD

    1,1836
    +0,0028 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    25 086,43
    -1 105,89 (-4,22 %)
     
  • BTC-EUR

    31 860,84
    -1 855,75 (-5,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    890,45
    +14,22 (+1,62 %)
     
  • S&P 500

    4 387,93
    -34,37 (-0,78 %)
     

Pékin dénonce les virulentes accusations de piratage des États-Unis et de ses alliés

·1 min de lecture

La Chine a vivement dénoncé mardi 20 juillet les accusations "sans fondement" des États-Unis et de leurs alliés contre un supposé piratage par Pékin de Microsoft, accusant Washington d'être lui-même "le champion du monde" des cyberattaques. La cybersécurité est l'énième sujet de friction entre les deux premières puissances mondiales après la guerre commerciale, l'équipementier télécom chinois Huawei, le traitement des musulmans ouïghours, Taïwan ou encore Hong Kong.

Washington et ses alliés avaient condamné lundi, dans une campagne concertée, les cyberactivités supposées "malveillantes" de Pékin et lui ont imputé le piratage massif mené en mars contre les services de messagerie Exchange du groupe Microsoft. Les États-Unis, l'Union européenne (UE), la Grande-Bretagne, la Nouvelle-Zélande, le Japon, l'Australie, l'Otan ou encore le Canada ont, dans des communiqués distincts, appelé la Chine à agir "de manière responsable" dans le cyberespace.

À lire aussi — Des hackers russes auraient mené une nouvelle vaste cyberattaque contre les États-Unis selon Microsoft

Si chacun a choisi ses mots, il s'agit de la plus large condamnation jusqu'à présent des activités numériques chinoises. Elle ne s'accompagne toutefois pas d'annonce de sanctions. Les États-Unis ont adopté un ton sévère, peu susceptible d'améliorer les relations sino-américaines. Le président Joe Biden a ainsi accusé les autorités chinoises de "protéger" les auteurs de cyberattaques, voire de leur "donner des moyens d'agir". (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : voici la liste des 13 pays où la vaccination est obligatoire
Voici le poids des forces chinoises face à l'armée américaine
Jean Castex annonce la création d'une agence de lutte contre les manipulations de l'information
Les pays du G20 doivent se prononcer sur l'impôt mondial de 15% minimum sur les bénéfices
Donald Trump va porter plainte contre Facebook, Twitter et Google pour l'avoir banni des réseaux sociaux

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles