La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 068,59
    -125,57 (-1,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 229,56
    -70,05 (-1,63 %)
     
  • Dow Jones

    34 265,37
    -450,02 (-1,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,1348
    +0,0031 (+0,27 %)
     
  • Gold future

    1 836,10
    -6,50 (-0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    31 275,93
    -343,09 (-1,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    870,86
    +628,18 (+258,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,83
    -0,72 (-0,84 %)
     
  • DAX

    15 603,88
    -308,45 (-1,94 %)
     
  • FTSE 100

    7 494,13
    -90,88 (-1,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 768,92
    -385,10 (-2,72 %)
     
  • S&P 500

    4 397,94
    -84,79 (-1,89 %)
     
  • Nikkei 225

    27 522,26
    -250,67 (-0,90 %)
     
  • HANG SENG

    24 965,55
    +13,20 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,3555
    -0,0045 (-0,33 %)
     

Pécresse: cet atout indéniable du "facteur femme"

·2 min de lecture

EDITO - A combien estimer le facteur "Femme" pour la candidate LR ? Sur la plupart des qualificatifs, elle enregistre entre 3 et 8 points de mieux qu'Emmanuel Macron. Est-ce par hasard ?

Et si c’était elle ? D’abord il y a les chiffres. La rapidité avec laquelle Valérie Pécresse a de quoi impressionner. Bien sûr, l’onction du congrès LR a tout changé : elle lui a permis de rattraper en une semaine Eric Zemmour dans , et même Marine Le Pen dans l’enquête Ifop-Le Figaro ; surtout, dans le duel hypothétique pour le second tour, elle se rapproche d’Emmanuel Macron dans un rapport (47 %/53 %) qu’aucun autre candidat de droite classique ou extrême n’avait connu depuis que nous avons lancé ces vagues de sondage hebdomadaire il y a six mois. Bref, elle est "en situation".

Ensuite, il y a sa personnalité, telle qu’elle est qualifiée par les Français, toujours dans nos enquêtes, et par référence à celle d’Emmanuel Macron que nous avions testée dans le numéro de Challenges du 18 novembre. Il n’y a guère que le côté "dynamique" où le président sortant marque un net avantage (+ 8 points). Car sur tous les autres qualificatifs, Valérie Pécresse est en meilleure position qu’Emmanuel Macron : elle fait la course en tête sur les items positifs – "comprend bien les préoccupations des Français" (+8 points), "respectueuse" (+7 points), "courageuse" (+4 points), "compétente" (+3 points), tandis qu’elle est moins touchée par des comportements jugées plus négatifs, comme "autoritaire" (- 8 points), une différence qui devient abyssale au compartiment "seule, isolée" (- 22 points), là où le président de la République souffre tellement de son image "perchée". Mais sont-elles toutes à imputer aux seules qualités et défauts des deux adversaires ?

Un supplément d'âme

Car il y a un atout de la candidate LR contre lequel Emmanuel Macron ne peut rien : le "facteur F". Valérie Pécresse est une femme, "une femme qui tient, une femme qui a le courage, une femme qui fait", comme elle se définit elle-même. Or, n’en déplaise aux féministes et autres freaks de la théorie du genre venue d’outre-Atlantique, les femmes ne sont pas des hommes comme les autres. Il ne s’agit pas ici du regist[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles