Marchés français ouverture 2 h 32 min
  • Dow Jones

    35 756,88
    +15,73 (+0,04 %)
     
  • Nasdaq

    15 235,71
    +9,01 (+0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    28 938,55
    -167,46 (-0,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1608
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    25 642,01
    -396,26 (-1,52 %)
     
  • BTC-EUR

    52 769,11
    -1 452,13 (-2,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 490,11
    -15,04 (-1,00 %)
     
  • S&P 500

    4 574,79
    +8,31 (+0,18 %)
     

Le père de Maxime Blasco, tué au Mali, assure que son fils n'aurait pas voulu d'hommage national

·3 min de lecture
Qui était le caporal-chef Maxime Blasco, le soldat mort au Mali? (Photo: Twitter/Armée de Terre)
Qui était le caporal-chef Maxime Blasco, le soldat mort au Mali? (Photo: Twitter/Armée de Terre)

ARMÉE - Le caporal-chef Maxime Blasco, tué au Mali le vendredi 24 septembre, sera-t-il salué lors d’un hommage national? Si certains l’ont évoqué, le père du militaire assure que son fils n’aurait pas souhaité qu’il en soit ainsi.

Maxime Blasco, 34 ans, a été tué “au cours d’une opération de reconnaissance et de harcèlement” dans la région de Gossi, à proximité de la frontière entre le Mali et le Burkina Faso. La mort de ce militaire a profondément ému, en raison de ses précédents faits d’armes héroïques au sein de l’armée.

Après de nombreux hommages, le chef de son corps de bataillon a ainsi annoncé sur BFMTV samedi qu’un hommage national lui serait rendu, sans donner plus de détail. Une information reprise ce dimanche 26 septembre dans le JDD qui précise cependant que “les détails des cérémonies n’étaient samedi soir pas encore totalement ­arrêtés”. Le lieu de l’hommage en particulier n’était pas décidé, même si l’hebdomadaire politique évoque “sans doute les Invalides”.

Si le flou demeure donc autour de l’hommage, le père de Maxime Blasco a déclaré de son côté sur BFMTV, que son fils “n’aurait pas voulu d’un hommage national” mais de “quelque chose de plus familial.”

Un “héros” qui ne voulait pas du titre

“Je l’ai dit au colonel, mais il y a la volonté d’Emmanuel Macron de lui rendre hommage”, a assuré Jean-Marc Blasco. Si hommage il y a, il se rendra à paris mais “je ne vous cache pas que j’y vais à reculons”, a-t-il ajouté.

En 2019, Maxime Blasco avait sauvé la vie à deux de ses camarades après le crash de leur hélicoptère Gazelle. Grièvement blessé, notamment avec de multiples fractures vertébrales, il avait réussi à les extraire sur une cinquantaine de mètres avant de les installer “de façon un peu artisanale sur les patins” d’un hélicoptère Tigre pour les extraire de la zone de combat, a rappelé lors d’un point presse le Colonel Pascal Ianni, porte-parole des armées françaises.

Un acte de bravoure remarquable, parangon d’une carrière déjà récompensée à de multiples reprises: Maxime Blasco avait déjà été plusieurs fois décoré du 7e bataillon de chasseurs alpins de Varces (Isère, sud-est) et il avait reçu en juin la Médaille militaire “pour la valeur exceptionnelle de ses services”.

Des honneurs dont le militaire ne tenait pas particulièrement à faire étalage. “Mon fils ne voulait pas que l’on dise que c’est un héros”, a confié son père à BFMTV. “Lorsqu’il a sauvé ses collègues en 2019, je lui avais dit ‘tu es un héros, mon fils’. Il me disait d’accord si c’est que pour toi, ça me va.’”

Les hommages nationaux sont le plus souvent conditionnés à l’accord de la famille. L’Élysée n’a pour l’instant donné aucune information confirmant ou infirmant la tenue de la cérémonie. Une autre, plus intime, devrait en revanche avoir lieu dans la ville natale du militaire.

À voir également sur Le HuffPost: Parly copieusement huée au Sénat en s’expliquant sur la crise des sous-marins

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSi:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles