La bourse ferme dans 8 h 15 min
  • CAC 40

    6 001,92
    +16,46 (+0,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 464,83
    +17,11 (+0,50 %)
     
  • Dow Jones

    30 273,87
    -42,43 (-0,14 %)
     
  • EUR/USD

    0,9915
    +0,0030 (+0,31 %)
     
  • Gold future

    1 729,50
    +8,70 (+0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    20 391,48
    -184,31 (-0,90 %)
     
  • CMC Crypto 200

    459,09
    +0,69 (+0,15 %)
     
  • Pétrole WTI

    87,58
    -0,18 (-0,21 %)
     
  • DAX

    12 517,18
    -153,30 (-1,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 052,81
    +0,19 (+0,00 %)
     
  • Nasdaq

    11 148,64
    -27,76 (-0,25 %)
     
  • S&P 500

    3 783,28
    -7,65 (-0,20 %)
     
  • Nikkei 225

    27 311,30
    +190,80 (+0,70 %)
     
  • HANG SENG

    17 987,23
    -100,74 (-0,56 %)
     
  • GBP/USD

    1,1350
    +0,0028 (+0,25 %)
     

Ouvrir un restaurant : une aventure entre amies

Adobe Stock

Ce n’était pas un jour comme les autres. “Avec le covid, on avait pris beaucoup de retard sur l’ouverture de notre cantine, raconte Louise, cofondatrice du restaurant La Belle Lurette, dans le 9e arrondissement de Lyon. On a travaillé d’arrache-pied pendant un mois, Alice, mon associée et moi, ainsi que tous nos copains qui se sont mobilisés pour nous aider. Il fallait retaper les locaux, refaire la déco, installer la cuisine… Le jour de l’ouverture, juste à la fin du confinement, ça a été une vraie fête ! Tous les gens du quartier étaient ravis, après ces mois passés chez eux, de voir que la vie reprenait, qu’un nouveau lieu s’ouvrait à deux pas de chez eux.”

Deux ans plus tard, La Belle Lurette a fait la preuve que la solidarité, l’envie de partage et l’amitié sont des piliers assez solides pour créer et voir grandir son entreprise. L’aventure de Louise et Alice est de celles qu’on dit “porteuses de sens” : un projet rentable, oui, mais qui ne fait pas de la dimension économique sa seule priorité. Ces deux diplômées d’école hôtelière ont roulé leur bosse quelques années dans de grands groupes. “Les jobs qu’on avait ne correspondaient pas, ou plus, à nos valeurs. Nous, on avait envie de créer une entreprise éco-responsable, de générer le moins de déchets possible, de travailler avec les producteurs locaux.” Un métier passion, donc.

Mais créer sa boîte n’a rien d’un long fleuve tranquille, entre les démarches administratives compliquées, les délais légaux pour le rachat d’un fonds (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La Poste : licenciée 18 ans après, une salariée réclame un petit pactole
Ce patron lance une loterie pour réaliser le rêve de l'un de ses employés
“Il y a mille façons aujourd'hui de devenir une entreprise à mission !”
Pôle emploi : un nouveau site pour voir les métiers les plus recherchés près de chez vous
10 formations pour une reconversion professionnelle originale