La bourse est fermée

En outre-mer, les producteurs de rhum participent à la production de gel hydroalcoolique

Une policière patrouille sur la plage de Gosier en Guadeloupe, le 20 Mars 2020

Paris (AFP) - En outre-mer, les producteurs de rhums participent à l'effort de "guerre", et fournissent de l'alcool pour la production de gel hydroalcoolique, quand ils ne se lancent pas directement dans la production de cette denrée rare.

En Martinique, seul territoire qui dispose d'une AOC pour son rhum, 4.500 bouteilles de gel hydroalcoolique de 5O centilitres ont été mises à la disposition des autorités sanitaires jeudi. Les sept distilleries de l'île se sont mises d'accord, via le Comité martiniquais d'organisation et de défense du marché du rhum, pour fournir l'alcool nécessaire à la fabrication du gel.

L'alcool est pour l'instant fourni par la distillerie Saint James, à Sainte Marie (nord). Le gel est fabriqué à Fort-de-France par Prochimie. Les autres distilleries se sont engagées à fournir d'autres quantités d'alcool, en fonction des besoins.

Le groupe GBH, à travers sa distillerie de Rhum JM et ses Etablissements Clément, a aussi annoncé avoir adapté son processus "de production de rhum pour être en mesure de fabriquer une solution hydroalcoolique", qu'il a prévu de livrer "gratuitement aux personnels de santé, de l'armée, de la gendarmerie et des pompiers".

Dans les distilleries de la Guadeloupe, tout le monde a fait les tests d'une production maison: "Chez nous on a pris du rhum sorti de la colonne et on a ajouté de l'huile essentielle de citronnelle", raconte François Monroux, directeur général des rhums Bologne. "En plus ça éloigne les moustiques".

Les distilleries et sucreries de l'archipel (Guadeloupe et Marie-Galante) se sont associées pour fournir 10.000 litres d’alcool de canne à 96° à l'Etat, qui se chargera de faire fabriquer du gel hydroalcoolique par une entreprise.

En Guyane, les "Rhums Saint-Maurice" donnent "4.000 litres d'alcool à 90° au centre hospitalier de Cayenne", a expliqué Ernest Prévot, son président.

A La Réunion, le groupe Isautier "a mené un premier test de fabrication de solution hydroalcoolique concluant" et "dès la semaine prochaine 30.000 litres supplémentaires seront fabriqués dans l"usine de Saint-Pierre".

"Toute la profession est unie", ajoute le groupe, qui précise que la distillerie Rivière du Mât "fournit de l'alcool aux pharmaciens qui voudraient faire eux-même leur solution, et "Mascarin va également contribuer à la production de solution hydroalcoolique".