Marchés français ouverture 3 h 15 min
  • Dow Jones

    33 823,45
    -210,22 (-0,62 %)
     
  • Nasdaq

    14 161,35
    +121,67 (+0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    29 107,98
    +89,65 (+0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,1926
    +0,0016 (+0,13 %)
     
  • HANG SENG

    28 700,93
    +142,34 (+0,50 %)
     
  • BTC-EUR

    31 763,21
    -1 091,02 (-3,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    940,43
    -29,45 (-3,04 %)
     
  • S&P 500

    4 221,86
    -1,84 (-0,04 %)
     

Oubliez l'écran pliable, l'avenir est dans l'écran extensible !

·2 min de lecture

Les technologies autour de l’écran flexible ont mis une bonne dizaine d’années pour parvenir à être maîtrisé et adopté par le secteur High-Tech sous la forme des écrans pliables des mobiles. Voici maintenant venir les balbutiements de l’écran élastique. Des écrans qui pourraient être déformés et étirés dans tous les sens à l’image des élastiques. Et c’est justement Samsung, l’un des précurseurs des écrans flexibles qui vient de dévoiler ses recherches en la matière via une publication dans Science Advances.

Des chercheurs du Samsung Advanced Institute of Technology (Sait), le centre de Recherche & Développement de Samsung dédié aux futures technologies de pointe, ont développé un écran qu’il est possible d’étirer de 30 % tout en conservant des performances stables. Ce type d’écran intégrant des pixels Oled a été employé pour afficher les données en temps réel relevées par un capteur de photopléthysmographie (PPG), autrement dit, les capteurs de fréquence cardiaque que l’on trouve sous de nombreuses montres connectées. Ainsi, c’est une sorte de pansement transparent élastique que l'on applique directement sur la peau qui permet de prendre les mesures et les afficher.

Comme pour les écrans flexibles en leur temps, déformer un appareil électronique sans rompre les composants ni détériorer les liaisons électriques reste compliqué. Les chercheurs ont d'abord conçu un composé polymère élastique servant de substrat pour les composants électroniques. Le souci c’est que ce matériau est justement vulnérable aux montées en température générée par les semi-conducteurs. Pour régler ce souci, les chercheurs ont adapté sa composition moléculaire pour renforcer sa résistance thermique.

Cette peau transparente extensible intègre à la fois un capteur pour relever la fréquence cardiaque et un îlot de pixels pour en afficher les valeurs. © Samsung

30 % d’élasticité

De plus, il a fallu adapter l’élasticité à certaines zones. C’est le cas de celle intégrant les pixels de l’Oled, où...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles