Marchés français ouverture 6 h 43 min
  • Dow Jones

    33 919,84
    -50,63 (-0,15 %)
     
  • Nasdaq

    14 746,40
    +32,49 (+0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    29 839,71
    0,00 (0,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,1726
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    24 221,54
    +122,40 (+0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    35 120,20
    -1 219,12 (-3,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 025,83
    -38,02 (-3,57 %)
     
  • S&P 500

    4 354,19
    -3,54 (-0,08 %)
     

Ouïghours : les produits issus du travail forcé bientôt interdits dans l'UE ?

·2 min de lecture

Une proposition en ce sens va être présentée. Une annonce dont s'est réjoui l'eurodéputé français Raphaël Glucksmann.

La Commission européenne va proposer que soit interdite dans l'Union européenne la vente de produits issus du travail forcé, a annoncé mercredi 15 septembre sa présidente Ursula von der Leyen, ce qui pourrait concerner la production chinoise impliquant la minorité musulmane ouïghoure. "Vingt-cinq millions de personnes dans le monde sont menacées de travail forcé ou y sont contraintes. Nous n'accepterons jamais qu'elles soient contraintes de fabriquer des produits pour que ces produits soient ensuite proposés à la vente ici en Europe", a déclaré la présidente de la Commission lors de son discours annuel sur l'état de l'Union devant le Parlement européen à Strasbourg. "Nous proposerons donc d'interdire sur notre marché les produits qui ont été fabriqués au moyen du travail forcé. Les droits de l'homme ne sont à vendre à aucun prix", a-t-elle ajouté.

Si la cheffe de l'exécutif européen n'a cité aucun pays précis, l'eurodéputé français Raphaël Glucksmann (S&D, gauche) s'est réjoui sur Twitter que Mme von der Leyen ait "promis ce matin de bannir les produits de l'esclavage des Ouïghours du marché européen". "Les multinationales vont tout faire pour bloquer cette mesure. Mobilisons-nous !", a-t-il ajouté.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

>> A lire aussi - Industrie, défense... Von der Leyen dévoile les chantiers prioritaires de l'UE

Pékin est accusé par les pays occidentaux d'interner massivement des membres de cette communauté à majorité musulmane et turcophone du Xinjiang (ouest de la Chine) dans de vastes camps de (...)

Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Industrie, défense... Von der Leyen dévoile les chantiers prioritaires de l'UE
Pour la première fois, des Lillois pourront se faire vacciner dans un lieu inattendu
Cryptomonnaies : le gendarme de la Bourse américaine veut mettre de l'ordre dans ce "Far West"
Covid-19 : les centres de vaccination devraient bientôt fermer
L’obligation vaccinale entre en vigueur pour les personnels de santé, ces ministres logés aux frais de la République... Le flash éco du jour

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles