La bourse ferme dans 1 h 13 min
  • CAC 40

    6 239,99
    -27,29 (-0,44 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 996,67
    -18,13 (-0,45 %)
     
  • Dow Jones

    33 878,13
    +62,23 (+0,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,2057
    +0,0039 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 778,10
    -3,90 (-0,22 %)
     
  • BTC-EUR

    40 906,57
    -4 966,92 (-10,83 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 130,61
    +6,71 (+0,60 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,75
    +0,32 (+0,52 %)
     
  • DAX

    15 213,80
    -106,72 (-0,70 %)
     
  • FTSE 100

    6 911,01
    -27,23 (-0,39 %)
     
  • Nasdaq

    13 935,72
    +117,30 (+0,85 %)
     
  • S&P 500

    4 156,27
    +21,29 (+0,51 %)
     
  • Nikkei 225

    29 020,63
    -167,54 (-0,57 %)
     
  • HANG SENG

    29 078,75
    +323,41 (+1,12 %)
     
  • GBP/USD

    1,3851
    +0,0008 (+0,06 %)
     

Ouïghours : Nike très critiqué en Chine, des acteurs connus coupent les ponts avec la marque !

·1 min de lecture

Après H&M, Nike fait face à des turbulences en Chine, sur fond de boycott du coton du Xinjiang, longtemps frappé par des attentats attribués à des séparatistes ou des islamistes ouïghours. Les autorités y imposent depuis quelques années une surveillance policière draconienne. Selon des études d'instituts américains et australien, au moins un million de Ouïghours ont été internés dans des "camps" et certains soumis à du "travail forcé", notamment dans des champs de coton de la région.

La Chine dément catégoriquement et affirme que ces rapports sont biaisés. Elle assure que les "camps" sont des "centres de formation professionnelle" destinés à apporter un emploi à la population pour l'éloigner de l'extrémisme. Après la publication début 2020 de cette étude de l'institut australien Aspi sur le "travail forcé", Nike s'était déclaré "préoccupé" et s'était engagé à ne pas acheter de coton du Xinjiang -- grande zone de production mondiale. Ce communiqué a refait surface ces dernières heures sur le réseau social chinois Weibo, après l'imposition lundi par l'Union européenne et d'autres puissances occidentales de sanctions contre la Chine pour son traitement des Ouïghours.

>> A lire aussi - Appel au boycott de Nike au Japon après une publicité évoquant le racisme et le harcèlement

Pékin a dénoncé des "mensonges" et sanctionné en représailles des personnalités et organismes européens, ouvrant la porte à d'autres ripostes potentielles. La polémique visant Nike grandissant, un acteur et une (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Amazon licencie les chauffeurs qui refusent d’être filmés aux États-Unis
Le mystère de la disparition des 18 millions d'euros de la fonderie d’aluminium
Les Etats-Unis prêts à “un taux d’imposition minimum des sociétés dans le monde”
Ouïghours : la Chine va sanctionner H&M, qui n’achète plus de coton du Xinjiang !
Défense : 4 Rafale à un défilé en Grèce, qui resserre ses liens avec la France