Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 934,17
    +6,74 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 894,86
    +17,09 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,99 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 091,60
    +36,90 (+1,80 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 103,21
    -127,20 (-0,22 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,81
    +1,55 (+1,98 %)
     
  • DAX

    17 735,07
    +56,88 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 682,50
    +52,48 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,02 (+1,14 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2655
    +0,0029 (+0,23 %)
     

«Je ne vous protégerai pas» : s'il est réélu, Trump refusera de garantir la sécurité de l'Otan

Wikimedia Commons

L'ancien président américain reproche régulièrement à ses alliés de l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (Otan) de ne pas financer suffisamment l'institution. Lors du meeting, Donald Trump a rapporté une conversation avec un des chefs d'Etat de l'Otan, sans le nommer. «Un des présidents d'un gros pays s'est levé et a dit : eh bien, monsieur, si on ne paie pas et qu'on est attaqué par la Russie, est-ce que vous nous protégerez ?», raconte le milliardaire avant de révéler sa réponse : «Non, je ne vous protègerais pas. En fait, je les encouragerai à vous faire ce qu'ils veulent. Vous devez payer vos dettes». Cette déclaration intervient après que M. Trump, probable candidat face au président démocrate Joe Biden lors de la présidentielle de novembre, a fait pression sur les élus républicains au Congrès pour enterrer un projet de loi prévoyant le versement d'une nouvelle aide à l'Ukraine ainsi qu'une réforme de la politique migratoire.La Maison Blanche a répliqué aux déclarations de M. Trump en vantant les efforts déployés par M. Biden pour renforcer les alliances dans le monde entier.

«Encourager l'invasion de nos alliés les plus proches par des régimes meurtriers est consternant et insensé», a réagi Andrew Bates, porte-parole de la Maison Blanche, dans un communiqué publié samedi soir. «Plutôt que d'appeler à la guerre et de promouvoir le chaos, le président Biden continuera à soutenir le leadership américain», a ajouté M. Bates. L'accord bloqué au Congrès prévoyait une enveloppe (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Passoires thermiques : l'exécutif annonce la sortie de 140 000 logements de la catégorie G du DPE
Mayotte est le département le plus jeune et le plus pauvre de l'Hexagone
Orange, principale victime des vols de cuivre qui sévissent partout en France
JO de Paris 2024 : 6 000 places attribuées gratuitement dans ce département
Cancer de Charles III : pour la première fois depuis l’annonce, le roi s’exprime sur sa maladie