Marchés français ouverture 7 h 39 min

OTAN : l'autre Brexit franco-allemand

latribune.fr

« Il nous faut désirer l'OTAN », déclarait le ministre des Affaires étrangères Heiko Maas en réponse au pavé lancé dans la mare par le Président Macron. Mais le Président n'aurait-il pas raison ? En fait, Emmanuel Macron a seulement continué à penser, comme l'avait exprimé la chancelière allemande il y a plus de deux ans, sous cette tente à bière à Trudering, en Bavière, où elle a diagnostiqué en cet été de 2017, que l'Europe ne pouvait plus compter sur les États-Unis comme auparavant.

Quelle est cette alliance qui qualifie les voitures allemandes de dangers pour la sécurité nationale du deuxième membre le plus puissant qu'est l'Allemagne comme l'a fait Donald Trump ? Dans un autre domaine, même si les agissements du régime chiite islamique qui sévit à Téhéran est un fait, comment accepter que la Turquie, membre de l'OTAN, envahisse à plusieurs reprises un autre pays en violation du droit international en faisant cavalier seul dans le nord de la Syrie contre les milices kurdes syriennes (YPG, Unités de protection du peuple) et les unités armées du PYD (Parti de l'Union démocratique), branche syrienne du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan) sur lesquelles les Occidentaux s'appuient en partie pour battre l'État islamique (EI ou Daesh) forçant notamment les forces spéciales françaises et du Royaume Uni à se retirer ? Là où la même Turquie organise un nettoyage ethnique à grande échelle avec des délocalisations forcées alors que le reste de l'Alliance regarde les bras croisés tout en soulignant que l'OTAN est une alliance de valeurs ? À cela s'ajoute ce qu'on pourrait appeler avec beaucoup de bienveillance l'attitude ambiguë de Donald Trump, celui-ci déclarant l'Alliance obsolète qui de surcroît semble ignorer les intérêts vitaux de la sécurité des Européens dans sa politique iranienne. Cette relation transatlantique, il faut le dire, semble être dans un état qui est incompatible avec une garantie

(...) Lire la suite sur La Tribune.fr