Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 457,95
    +307,62 (+0,79 %)
     
  • Nasdaq

    17 532,42
    -156,94 (-0,89 %)
     
  • Nikkei 225

    38 804,65
    +208,18 (+0,54 %)
     
  • EUR/USD

    1,0739
    +0,0041 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    18 027,71
    -0,81 (-0,00 %)
     
  • Bitcoin EUR

    55 519,02
    -4 176,11 (-7,00 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 245,64
    -64,08 (-4,89 %)
     
  • S&P 500

    5 457,19
    -7,43 (-0,14 %)
     

Une otage israélienne libérée par le Hamas raconte « l’enfer » qu’elle a vécu

© ERIK MARMOR/AFP

Yocheved Lifshitz, une ancienne otage israélienne âgée de 85 ans, a raconté sa captivité après avoir été libérée, mardi 24 octobre. Dans les tunnels du Hamas, elle assure avoir été « bien traitée ».

Yocheved Lifshitz, une otage libérée par le Hamas, raconte sa captivité. Lors d’une conférence de presse organisée mardi 24 octobre, cette Israélienne de 85 ans a également reproché au gouvernement israélien de ne pas avoir empêché l'attaque du 7 octobre.

Yocheved Lifshitz, à la voix douce mais déterminée, était assise dans un fauteuil roulant au sein d’un hôpital de Tel Aviv, quand elle a raconté aux journalistes la manière dont elle a été jetée sur une moto et battue par des hommes armés du Hamas. Ces derniers ont pris d'assaut son kibboutz près de la frontière, avant de l’emmener dans la bande de Gaza, où elle devait traverser une « toile d'araignée » souterraine de tunnels, a-t-elle rapporté. À l'endroit où elle a été détenue aux côtés d'autres personnes, elle a déclaré que les otages recevaient des soins médicaux et bénéficiaient des mêmes repas que les gardes : du pain, du fromage et du concombre.

Avec sa libération et celle de Nurit Cooper, 79 ans, lundi soir, le Hamas a libéré au total quatre des otages capturés le 7 octobre, estimés à plus de 220. Yocheved Lifshitz, dont le mari est toujours en otage à Gaza, a été photographiée serrant la main d'un garde lorsqu'elle a été libérée. Cette habitante du kibboutz Nir Oz a déclaré que le gouvernement et l’armée israéliens auraient dû voir venir les attaques.

PUBLICITÉ

Lire aussi >>  Condoléances, otages, coalition… Ce qu'il faut retenir de la visite d'Emmanuel...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi