Marchés français ouverture 5 h 43 min
  • Dow Jones

    32 105,25
    +75,14 (+0,23 %)
     
  • Nasdaq

    11 787,40
    +117,44 (+1,01 %)
     
  • Nikkei 225

    27 361,88
    -57,73 (-0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,0831
    -0,0006 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    19 982,85
    -66,79 (-0,33 %)
     
  • Bitcoin EUR

    26 161,83
    +976,39 (+3,88 %)
     
  • CMC Crypto 200

    619,59
    +22,13 (+3,70 %)
     
  • S&P 500

    3 948,72
    +11,75 (+0,30 %)
     

Orpea demande sa suspension de cotation en Bourse, reprise des discussions entre la CDC et les créanciers

Wikimedia Commons

Les discussions reprennent. Le groupe d'Ehpad privés Orpea, lourdement endetté, a annoncé lundi matin le retour du dialogue entre ses créanciers et la Caisse des dépôts (CDC) et demandé la suspension de sa cotation à la bourse de Paris. Orpéa "annonce la reprise des discussions entre la société, un groupement d’investisseurs français tiers mené par la Caisse des Dépôts et Consignations, et un groupe de créanciers financiers non sécurisés détenant environ 50% de la dette non-sécurisée de la Société, d’un montant de 3,8 milliards d’euros", a précisé le groupe dans un communiqué.

Orpéa "a par ailleurs demandé à Euronext Paris la suspension de la cotation de ses actions et de l’ensemble de ses titres obligataires dans l’attente de la publication d’un communiqué de presse", a complété le géant des maisons de retraite. Les créanciers d'Orpea et la Caisse des dépôts (CDC), bras financier de l'Etat s'étaient séparés sur un constat d'échec mi-janvier. Malgré les propositions de l'institution financière, les discussions sur la restructuration de la dette avaient achoppé sur la valeur à laquelle la dette non sécurisée aux mains d'un groupe d'investisseurs sera transformée en capital.

Parmi ces investisseurs, qui détiennent 1,8 milliard d'euros de dette (sur un total de 9 milliards de dette), figurent des gérants de fonds et des fonds spéculatifs, dont Anchorage, Boussard & Gavaudan, Carmignac et Eiffel. La Caisse des dépôts et ses alliés demandent le contrôle de la gouvernance d'Orpea, secoué (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Philips : 6.000 suppressions de postes supplémentaires suite au rappel de respirateurs
Microsoft “est cher, les profits risquent de décevoir” : le conseil Bourse
Bourse : “l’Allemagne voit son économie chuter, le scénario “trop rose” des marchés a du plomb dans l’aile”
Le gouvernement envisage de publier le nom des entreprises qui discriminent à l'embauche
Maîtrisez votre consommation d’énergie avec le programme Baisse les Watts pour TPE/PME