Orolia: Gilbert Dupont relève l'objectif de cours.

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
ALORO.PA14,970,04
BELI.PA29,540,44

(CercleFinance.com) - Gilbert Dupont réitère son opinion d'achat sur Orolia (Paris: FR0010501015 - actualité) et relève l'objectif de cours à 14,5 euros, contre 13,8 euros précédemment, avec le projet d'augmentation de capital au service de la croissance externe.

Suite à un contact avec la société spécialisée dans la conception, la fabrication et la commercialisation d'équipements et de systèmes électroniques de précision destinés à déterminer, en toutes circonstances, le positionnement, le temps et la synchronisation des personnes, des objets et des événements les plus critiques, l'analyste retient que le projet d'augmentation de capital dévoilé le 28 décembre dernier devrait être conditionné à la concrétisation d'une acquisition transformatrice et difficile à appréhender à ce stade.

Il rappelle qu'Orolia a annoncé la convocation d'une AG extraordinaire le 1er février prochain en vue de permettre à son conseil d'administration de procéder à une augmentation de capital de 25 millions d'euros maximum, correspondant à l'émission de deux millions d'actions nouvelles au prix de 12,5 euros par action (supérieur de 12% au cours de clôture d'hier).

Le DPS des actionnaires serait supprimé au profit d'une nouvelle entité (Orolia Group Holdings) qui pourrait servir à l'entrée d'un nouvel investisseur financier au capital.

Le (Paris: FR0000072399 - actualité) but de cette opération serait de permettre à Orolia de procéder à une acquisition majeure, dans la perspective d'atteindre son objectif d'un chiffre d'affaires supérieur à 100 millions d'euros.

Le bureau d'études suppose que le montant de cette acquisition s'élève à plus de 40 millions d'euros, compte tenu des ressources financières dont Orolia dispose depuis son refinancement cet été (environ 20 millions d'euros).

Malgré les incertitudes liées à ce projet d'envergure qui devrait transformer le profil du groupe, il maintient son opinion d'achat sur le dossier, compte tenu de l'amélioration prévisible du newsflow (retour à la croissance organique attendu au quatrième trimestre 2012), du savoir-faire du groupe en matière de croissance externe (huit acquisitions en cinq ans), de la pertinence de sa stratégie de diversification dans les softwares (initiée avec le rachat de Boatracs en juillet dernier).

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.