La bourse ferme dans 44 min
  • CAC 40

    6 521,48
    -35,92 (-0,55 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 741,56
    -35,82 (-0,95 %)
     
  • Dow Jones

    33 797,31
    -201,73 (-0,59 %)
     
  • EUR/USD

    1,0046
    -0,0046 (-0,45 %)
     
  • Gold future

    1 761,30
    -9,90 (-0,56 %)
     
  • BTC-EUR

    21 329,88
    -2 193,86 (-9,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    508,67
    -32,93 (-6,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,14
    +0,64 (+0,71 %)
     
  • DAX

    13 586,24
    -111,17 (-0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 561,35
    +19,50 (+0,26 %)
     
  • Nasdaq

    12 746,78
    -218,57 (-1,69 %)
     
  • S&P 500

    4 240,47
    -43,27 (-1,01 %)
     
  • Nikkei 225

    28 930,33
    -11,81 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    19 773,03
    +9,12 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,1811
    -0,0122 (-1,02 %)
     

Orne : une fuite invisible fait grimper sa facture à près de 6 000 euros

Orne : une fuite invisible fait grimper sa facture à près de 6 000 euros (Crédit : Getty Images)
Orne : une fuite invisible fait grimper sa facture à près de 6 000 euros (Crédit : Getty Images)

Un habitant de Flers a reçu une facture d'eau s'élevant à 5762 euros. La faute à une fuite non détectée.

Un retraité normand va-t-il être obligé de vendre sa maison pour régler sa facture d’eau à quatre chiffres ? Installé depuis 2021 dans un pavillon de Flers, dans l’Oise, Rachid Ait Tahar a reçu une facture d’eau de 5762 euros pour le mois de mai, rapporte L’Orne Combattante. Depuis son emménagement, ses factures oscillaient plutôt entre 60 et 80 euros. Une fuite invisible est à l'origine de cette somme astronomique.

Alerté tour à tour par un courrier du service des eaux indiquant une surconsommation et un plombier, le père de famille ne saisit pas tout de suite l’ampleur du problème. Et pour cause, il est occupé dans le même temps à prendre soin de sa fille qui vient d’entrer à l’hôpital pour se faire opérer d’une seconde tumeur. "Ma priorité, c’était elle. Elle pleurait tous les soirs", lâche-t-il.

Un geste politique comme seul recours

Lorsqu'il reçoit la douloureuse en mai, Rachid Ait Tahar comprend qu’il doit vite réagir sous peine de devoir vendre sa maison pour payer sa dette. Pour éviter d’en arriver là, le retraité sollicite l’aide du président de l’agglomération, Yves Goasdoué, qui n’est autre que le maire de Flers. Le délai pour demander une ristourne étant dépassé, seul un geste politique pourrait aujourd’hui sauver le Normand. Ce dernier espère toujours un dégrèvement de la facture, ce qui lui diminuerait la note à environ 350 euros au lieu des 5 762 euros demandés par le service des eaux.

En attendant le fin mot de cette sombre histoire, Rachid Ait Tahar a dû se résoudre à stopper la fuite en coupant l’eau dans son domicile. "J’ai un puits qui me permet d’en disposer d’un peu d'eau, mais elle n’est pas très propre. Je ne m’en sers pas pour un usage domestique", explique-t-il. Difficile de mieux illustrer l’expression "boire le calice jusqu’à la lie."

VIDÉO - Pouvoir d'achat: Clémentine Autain veut "faire payer les profiteurs de crise"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles