La bourse est fermée

Orly fermé, Roissy au ralenti... ADP chiffre son manque à gagner à 1 milliard d'euros

1 / 2

Orly fermé, Roissy au ralenti... ADP chiffre son manque à gagner à 1 milliard d'euros

A l'image des compagnies aériennes, les opérateurs d'aéroports sont particulièrement touchés par les conséquences de l'épidémie de coronavirus. La chute d'activité est impressionnante.

Sur Europe 1, Augustin de Romanet, Président-directeur du groupe Aéroport de Paris (ADP) évoque une activité à l'arrêt qui a pour conséquence la fermeture de l'aéroport d'Orly dès ce mardi soir.

"Habituellement, nous avons 85.000 à 100.000 passagers par jour. Hier, nous avions 2000 passagers. Maintenir une infrastructure de cette taille, tout l’équipement, représentait une charge élevée pour ADP et pour les compagnies. Donc on va regrouper les vols à Roissy-Charles-de-Gaulle", a-t-il expliqué sur Europe 1. "C’est une difficulté, mais ce n’est rien par rapport aux gens qui sont en réanimation", a-t-il déclaré. 

"Ce n’est rien par rapport aux gens qui sont en réanimation"

Les conséquences financières sont évidemment désastreuses. "Nous chiffrons la perte de chiffre d’affaires à plus d'un milliard d’euros pour le groupe ADP", affirme le dirigeant.

Pour limiter la casse, le groupe s'est mis en mode économie de guerre. Sur BFM Business, Edward Arkwright, directeur général d'ADP détaillait les mesures mises en place.

"On a lancé trois mesures: la première c'est de réduire, de fermer nos infrastructures".

"Ensuite, il faut qu'on soit solidaire vis-à-vis des compagnies aériennes et vis-à-vis des partenaires. Donc cette solidarité,...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi