La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 169,41
    +3,69 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 978,84
    +1,01 (+0,03 %)
     
  • Dow Jones

    33 800,60
    +297,03 (+0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1905
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 744,10
    -14,10 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    50 278,77
    -915,73 (-1,79 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 235,89
    +8,34 (+0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    59,34
    -0,26 (-0,44 %)
     
  • DAX

    15 234,16
    +31,48 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    6 915,75
    -26,47 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    13 900,19
    +70,88 (+0,51 %)
     
  • S&P 500

    4 128,80
    +31,63 (+0,77 %)
     
  • Nikkei 225

    29 768,06
    +59,08 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    28 698,80
    -309,27 (-1,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,3707
    -0,0028 (-0,20 %)
     

Orange Ventures: "Nous sommes dotés d'une enveloppe de 350 millions d'euros pour les start-up"

·2 min de lecture

INTERVIEW - Jérôme Berger, président d’Orange Ventures, veut être aligné sur les bonnes pratiques des fonds classiques en venture capital. Il sera l'un des invités du sommet des Start-up et de l'Innovation, à vivre le 24 mars sur live.challenges.fr.

Challenges - Orange Ventures a été créé début 2021 : avec quelle ambition ?

Jérôme Berger - Avec une ambition amplifiée, dirais-je d’abord, car Orange Ventures est doté d’une enveloppe de 350 millions d’euros, ce qui le place parmi les dix premiers fonds corporate d’Europe, alors que le portefeuille d’Orange Digital Ventures, que nous reprenons au passage, n’excédait pas 100 millions d’euros. Cela nous permet de prendre des tickets jusqu’à 20 millions d’euros dans les domaines d’activité traditionnels d’Orange (connectivité, cybersécurité, services financiers…) ainsi que dans de nouveaux territoires comme l’e-santé.

Quelles sont les liens avec Orange ?

Nous sommes alignés sur les bonnes pratiques des fonds classiques en venture capital : le comité d’investissement est indépendant, et doit offrir une solide performance financière ; mais nous nous efforçons de faciliter l’accès des entreprises dans lesquelles nous investissons . C’est un peu le meilleur des deux mondes.

Comment cela se traduit-il concrètement ?

Regardez notre engagement dans l’entreprise Famoco qui produit des boîtiers permettant l’inscription pour profiter des services d’Orange Money. Avec la puissance d’Orange Middle East et Africa, vous imaginez les développements possibles… Dans des domaines moins grand public comme le cloud, les synergies entre nos participations et le groupe sont également prometteuses. C’est un élément de différenciation important.

Avec l’augmentation de votre enveloppe, les montants investis par Orange Ventures vont-ils également croître ?

Pas en pourcentage, car nous sommes conformes aux règles du métier, en limitant nos tickets à 15/20 % du capital. Mais jusqu’ici nous étions positionnés sur des sociétés plus jeunes. Maintenant, nous pouvons investir dans des entreprises plus matures, comme l’assureur digital Luko. Ce sont aussi celles à qui Orange a le plus à offrir.

Est-ce que vous vous considérez comme un outil de souveraineté ?

Nous sommes un fonds international et allo[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi