La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,44 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 753,90
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    40 755,32
    -33,26 (-0,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,96 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

Orange : le PDG Stéphane Richard souhaite rester après 2022 mais pourrait quitter son poste

·1 min de lecture

Son mandat s'achève à la mi-2022. Mais Stéphane Richard, le PDG d'Orange, souhaite rester président du groupe après cette date, en dissociant la fonction de directeur général, précise-t-il dans le Journal du Dimanche. "Rester dans le groupe en tant que président dans une gouvernance renouvelée et dissociée est mon souhait personnel, mais ce sera bien sûr au conseil d'administration d'en décider", a-t-il déclaré dans l'hebdomadaire.

"Assurer la présidence du conseil est une fonction qui me prend de plus en plus de temps", ajoute-t-il. "J'observe parallèlement que les évolutions récentes dans la gouvernance des sociétés du CAC 40 ont conduit à scinder les fonctions de président du conseil d'administration et de directeur général. Je pense que c'est une bonne chose, si le tandem fonctionne. Il reviendra naturellement aux actionnaires d'Orange d'en décider le moment venu".

>> A lire aussi - Malgré de bonnes ventes, Orange voit rouge au premier semestre

Le géant français des télécoms, qui a accusé une perte nette de 2,76 milliards d'euros au premier semestre, en raison principalement d'une dépréciation d'actifs en Espagne, a pour premier actionnaire l'Etat français, qui détient 23% du capital du groupe et 29,43% des droits de vote en Assemblée générale. Orange s'est récemment retrouvé pointé du doigt par le gouvernement à la suite d'un vaste dysfonctionnement du système des numéros d'urgence en France, rendant pour beaucoup de Français inaccessibles ou joignables seulement après de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Taux d’intérêt : "la BCE va acheter moins de titres, mais ne coupera pas le robinet de sitôt”
Twitch engage un combat contre le harcèlement raciste et homophobe
Les alternatives à la viande, un placement d’avenir ? : le conseil Bourse du jour
Carrefour : feu vert pour le rachat de Bio C’Bon, mais 8 magasins devront être vendus !
Le propriétaire du Racing 92 se paye un nouveau grand château bordelais

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles