La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,51
    +28,42 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 034,25
    +34,81 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,23 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,2167
    +0,0098 (+0,82 %)
     
  • Gold future

    1 832,00
    +16,30 (+0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    47 663,07
    -869,25 (-1,79 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,07
    +44,28 (+3,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,82
    +0,11 (+0,17 %)
     
  • DAX

    15 399,65
    +202,91 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 129,71
    +53,54 (+0,76 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,39 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 357,82
    +26,45 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    -26,81 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3990
    +0,0098 (+0,70 %)
     

Orange Mécanique : Vous n'avez pas tout compris au film de Stanley Kubrick ? On vous l'analyse !

·1 min de lecture

"Waouh ! Quel film !" C'est certainement ce que vous vous êtes dit en visionnant Orange Mécanique de Stanley Kubrick. "Il est difficile de faire un film plus violent, d'une sexualité plus poussée, d'une brutalité, d'une grossièreté plus achevées", pouvait-on lire dans les colonnes du Canard Enchaîné en 1972. Un film d'anticipation éprouvant qui n'en demeure pas moins un chef-d'oeuvre du septième art. Mais au fait, que voulait exactement montrer Stanley Kubrick ?

Le film se découpe en trois parties. La première voit Alex (Malcolm McDowell) et sa bande de droogs commettre les pires crimes, par pur "besoin d'ultra violence". Trahi par les siens, Alex finit par se faire arrêter et est emprisonné. Afin d'atténuer sa peine, il accepte de suivre un traitement expérimental, Ludovico, visant à éliminer toutes les pulsions violentes et sexuelles de son psychisme. Cette deuxième partie constitue un traumatisme pour Alex, qui ne peut plus supporter la 9ème Symphonie de Beethoven, qu'il associe désormais au régime nazi. Les scènes du traitement, notamment celle "de l'oeil" sont à la limite du supportable. "Guéri", Alex est libéré - troisième partie du film - et se retrouve confronté à une réalité qu'il ne reconnaît plus. Il devient la proie de ses anciennes victimes et se retrouve instrumentalisé par le gouvernement, avide de se mettre l'opinion publique dans la poche. Et c'est ce dernier axe qui éclaire tout le film.

Dans son adaptation du roman d'Anthony Burgess, Kubrick a voulu développer (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Gad Elmaleh dévoile ce qu'il a pensé des César 2021 et s'il envisage de redevenir maître de cérémonie
Programmes TV : voici les films inédits diffusés à la télé du 10 au 16 avril sur les chaînes gratuites
Zendaya (Spider-Man : Far From Home) : la révélation cinématographique la plus plus sidérante de ces dernières années
Un drôle de paroissien (Salto) : Bourvil et Jean-Pierre Mocky, une amitié fondée sur un malentendu
Blue (Disney +) : comment a été filmée cette somptueuse odyssée au coeur des merveilles de l'océan