La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,14
    +96,81 (+1,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 017,44
    +64,99 (+1,64 %)
     
  • Dow Jones

    34 382,13
    +360,68 (+1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,2146
    +0,0062 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 844,00
    +20,00 (+1,10 %)
     
  • BTC-EUR

    40 619,88
    +670,25 (+1,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,33
    +39,77 (+2,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,51
    +1,69 (+2,65 %)
     
  • DAX

    15 416,64
    +216,96 (+1,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 043,61
    +80,28 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 429,98
    +304,99 (+2,32 %)
     
  • S&P 500

    4 173,85
    +61,35 (+1,49 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4102
    +0,0050 (+0,36 %)
     

Orange lance une OPA sur sa filiale en Belgique

·1 min de lecture

Orange lance une OPA sur Orange Belgium. Une transaction au prix de 22 euros par action, qui fait notamment ressortir des primes de 36 %, 48 %, 49 % et 38 % respectivement par rapport au dernier cours de clôture et aux cours moyens pondérés par les volumes sur les 3 mois, 6 mois et 12 mois précédant l'annonce de l'opération. Degroof Petercam Corporate Finance SA a été mandaté comme expert indépendant et a conclu que le prix d'offre ne méconnait pas l'intérêt des actionnaires minoritaires. Concernant les actifs d'infrastructure de tours, Orange a réaffirmé qu'il n'existait pas de "valeur cachée".

"En Belgique, l'ensemble des opérateurs bénéficient de la réglementation qui prévoit une obligation de partage des sites d'antennes à un tarif réglementé depuis 2008, précise l'opérateur télécoms. Cette réglementation distingue le marché belge des tours des autres marchés européens". Par ailleurs, le groupe a ajouté que la priorité d'Orange Belgium demeurait l'optimisation de la gestion de ses sites et la réduction de son parc de tours à travers la mise en œuvre de l'accord de partage d'équipements actifs et passifs (RAN sharing) signé en 2019 avec Proximus.

>> A lire aussi : Orange : Stéphane Richard, ou l’art de passer entre les gouttes

"Ces éléments sont déjà pris en compte en totalité dans le prix de l'offre", précise Orange, qui n'a pas l'intention de le modifier. "Dans ces conditions, une cession de tours s'assimilerait à une simple opération financière de sale-and-lease-back qui (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Casino : Cdiscount et GreenYellow pourraient doper leur croissance en levant des fonds
États-Unis : une voiture autonome va livrer des pizzas à Houston
Europe 1 veut supprimer une quarantaine de postes
Turquie : la livre risque une descente aux enfers face au dollar, la banque centrale a perdu sa crédibilité !
Sanofi fait une acquisition dans l’ARN Messager aux Etats-Unis