Marchés français ouverture 7 h 53 min
  • Dow Jones

    34 021,45
    +433,79 (+1,29 %)
     
  • Nasdaq

    13 124,99
    +93,31 (+0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    27 448,01
    -699,50 (-2,49 %)
     
  • EUR/USD

    1,2082
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    27 718,67
    -512,37 (-1,81 %)
     
  • BTC-EUR

    40 233,73
    -3 570,79 (-8,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 340,15
    -47,76 (-3,44 %)
     
  • S&P 500

    4 112,50
    +49,46 (+1,22 %)
     

Orange lance son OPA sur sa filiale belge

·2 min de lecture

L'opérateur français Orange a annoncé ce mardi avoir lancé le 8 avril son offre publique d'acquisition sur les 47% de participation au capital de sa filiale belge qu'il ne détient pas encore, au prix de 22 euros par action.

L'opérateur français a annoncé ce mardi avoir lancé le 8 avril son offre publique d'acquisition sur les 47% de participation au capital de sa filiale belge qu'il ne détient pas encore, au prix "définitif" de 22 euros par action. Ce prix, qui a été approuvé par l'Autorité des marchés financiers belge (FSMA) le 31 mars, fait "notamment ressortir des primes de 36%, 48%, 49% et 38% respectivement par rapport au dernier cours de clôture et aux cours moyens pondérés par les volumes sur les 3 mois, 6 mois et 12 mois précédant l'annonce de l'opération", a détaillé dans un communiqué.

Le montant de l'opération s'élèverait donc à près de 620 millions d'euros. "Orange n'a pas l'intention de modifier le prix de son offre et considère que cette opération offre à tous les actionnaires d'Orange Belgium une opportunité unique de monétiser immédiatement leur participation à des conditions attractives", a affirmé l'entreprise française. Orange n'écarte pas la possibilité de retirer de la cote sa filiale belge à l'issue de l'opération. Le groupe français a récupéré plus de 2,2 milliards d'euros à la suite d'un litige fiscal fin 2020. Orange avait annoncé qu'il comptait utiliser cette somme pour acquérir notamment la totalité de sa filiale belge.

Nouvel investisseur pour sa filiale bancaire

est par ailleurs à la recherche d'un nouvel investisseur pour sa filiale bancaire, a-t-on appris mercredi de source proche du dossier. Lancée en 2017 à grand renfort de publicité par Stéphane Richard, le PDG du groupe télécoms, qui la présentait comme un instrument de diversification, Orange Bank est confrontée à une concurrence intense en France comme en Espagne. Banque en ligne, elle s'est développée par une prise de participation majoritaire dans Groupama Banque, qui en détient désormais 22% contre 78% pour Orange. "La question c'est de trouver un partenaire pour accélérer et continuer le développement d'Orange Bank", a dit la source de Reuters. "Il appartient à Groupama de s'exprimer sur leur vo[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi