La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 703,22
    -80,67 (-1,39 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 636,44
    -48,84 (-1,33 %)
     
  • Dow Jones

    31 107,91
    -294,10 (-0,94 %)
     
  • EUR/USD

    1,2088
    -0,0099 (-0,81 %)
     
  • Gold future

    1 726,20
    -49,20 (-2,77 %)
     
  • BTC-EUR

    39 448,48
    -2 065,44 (-4,98 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,64
    +22,50 (+2,41 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,98
    -1,55 (-2,44 %)
     
  • DAX

    13 786,29
    -93,04 (-0,67 %)
     
  • FTSE 100

    6 483,43
    -168,53 (-2,53 %)
     
  • Nasdaq

    13 266,31
    +146,88 (+1,12 %)
     
  • S&P 500

    3 834,60
    +5,26 (+0,14 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • HANG SENG

    28 980,21
    -1 093,96 (-3,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,3951
    -0,0062 (-0,44 %)
     

Orange: Information financière au 31 décembre 2020

Orange
·40 min de lecture


Communiqué de presse

Paris, le 18 février 2021

Information financière au 31 décembre 2020

Solidité financière et excellents résultats commerciaux

Malgré la crise sanitaire, Orange accélère le déploiement de ses réseaux haut débit

Le Cash-flow organique des activités télécoms, à 2,5 milliards d’euros, atteint largement les objectifs annoncés pour 2020.

En millions d’euros

T4 2020

variation
à base
comparable

variation
en données
historiques

12M 2020

variation
à base
comparable

variation
en données
historiques

Chiffre d'affaires

10 917

(0,2)%

(1,5)%

42 270

0,3 %

0,1 %

EBITDAaL

3 182

(2,3)%

(3,2)%

12 680

(1,0)%

(1,4)%

Résultat d'exploitation

5 521

(6,9)%

Résultat net de l'ensemble consolidé

5 055

56,9 %

eCAPEX (hors licences)

2 247

10,1 %

9,1 %

7 132

(1,7)%

(2,2)%

EBITDAaL - eCAPEX

936

(23,1)%

(23,8)%

5 548

(0,1)%

(0,3)%

Cash-flow organique (activités télécoms)

2 494

6,4 %

Le Groupe a atteint ses objectifs financiers pour 2020 tels que révisés en juillet dernier :

  • Le chiffre d’affaires est en croissance modérée malgré un léger recul au 4ème trimestre. Sur l’année, l’excellente performance de l’Afrique et Moyen-Orient (+5,2%)1 et la solidité de la France (+1,6%), ont permis de compenser la baisse de l’Europe (-3,5%) et d’Entreprise (-1,4%).

  • L’EBITDAaL a légèrement reculé, fortement pénalisé par la baisse du roaming et les surcoûts engendrés par la crise sanitaire (-545 millions d’euros) ainsi que par l’Espagne (-13,0%) et Entreprises (-14,9%). Ces effets ont été atténués par la remarquable performance de l’Afrique et Moyen-Orient (+10,0%), les bons résultats de l’Europe (+2,3% hors Espagne) et la résilience de la France (+0,2%).

  • Les eCAPEX diminuent de 124 millions d’euros, absorbant ainsi la baisse de l'EBITDAaL, malgré l’accélération des déploiements dans les réseaux haut débit fixe et mobile, sous l’effet des cofinancements reçus et de la discipline observée par le Groupe notamment en Europe.

  • Le cash-flow organique des activités télécoms a repris sa croissance à 2,5 milliards d’euros (+149 millions d’euros par rapport à 2019) pour un objectif supérieur à 2,3 milliards d’euros.

Orange proposera un dividende 2020 de 0,70 euro par action plus 0,20 euro lié à la décision favorable du Conseil d’Etat au sujet d’un ancien litige fiscal.

Commentant la publication de ces résultats, Stéphane Richard, Président-Directeur Général du groupe Orange a déclaré :

« 2020 a été une année extraordinaire, marquée par une crise d’une ampleur et d’une violence inédite. Dans ce contexte difficile dans lequel les réseaux ont démontré leur aspect vital pour les sociétés, Orange a su s’adapter et faire face afin de continuer à offrir le meilleur de nos services à nos clients.

Sur le fixe d’abord, nous avons continué de raccorder nos clients à la fibre. En France, ce sont 6,5 millions de foyers supplémentaires qui ont été rendus raccordables pendant l’année 2020. C’est une performance inédite, et une prouesse compte tenu du contexte ! Dans le monde, nous dépassons aujourd’hui les 47 millions de foyers raccordables. Dans de nombreux pays, la transition vers la fibre s’accélère, une tendance amplifiée par la crise sanitaire. Nos performances commerciales record, en France et en Pologne par exemple, en attestent.

Sur le très haut débit mobile, nous avons lancé la 5G dans cinq pays et allons continuer de déployer cette technologie de rupture en 2021. En France, nous avons par ailleurs été nommés « meilleur réseau mobile » pour la 10° année consécutive, et 99% de la population est couverte en 4G.

Orange parvient à stabiliser son chiffre d’affaires sur l’année grâce à la qualité de ses réseaux. En Afrique et Moyen-Orient, la croissance est très rapide et s’établit à plus de 5%. La 4G et Orange Money en demeurent les moteurs principaux.

Enfin, nos actions portent leurs fruits pour atteindre les objectifs ambitieux de notre plan stratégique Engage2025. En matière environnementale, nous avons réduit de 12% nos émissions de CO2. Nous avons aussi ouvert les trois premiers Orange Digital Centers pour encourager un numérique plus inclusif. Forts de ces résultats solides et grâce à des investissements maîtrisés et à une meilleure efficacité opérationnelle, nous confirmons notre objectif de générer 3,5 à 4 Md€ de Cash-Flow Organique en 2023. »

Analyse des chiffres-clés du Groupe

Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires du Groupe Orange s’élève à 42,3 milliards d'euros en 2020, en hausse de +0,3% sur un an à base comparable. Cette croissance est alimentée par la dynamique des services aux opérateurs grâce aux cofinancements du réseau Fibre en France et des services convergents qui progressent respectivement de +4,4% et +2,1%. Le roaming (clients et visiteurs) a été pénalisé par les restrictions aux voyages, et les ventes d’équipements à -9,5% par la fermeture de nos boutiques.

La France et l'Afrique & Moyen-Orient ont contribué positivement avec des croissances respectives de +1,6% et +5,2% en 2020 alors que l'Europe (qui inclut l'Espagne) est toujours sous pression ainsi que Entreprises qui affiche toutefois une tendance en amélioration au 4ème trimestre.

Evolution de la base clients

La base de clients convergents compte 11,06 millions de clients sur l'ensemble du Groupe au 31 décembre 2020, en hausse de +2,7% sur un an, soutenue par une progression toujours forte en Europe.

Les services mobiles comptent 214,1 millions d’accès au 31 décembre 2020, en hausse de +3,3% sur un an, dont 77,4 millions de forfaits, en augmentation de +4,3%.

Les services fixes totalisent 45,1 millions d’accès au 31 décembre 2020, en baisse de -0,7% sur un an, essentiellement du fait de la chute de -12,4% des accès fixes bas débit et malgré la croissance toujours très forte (+23,7%) des accès très haut débit fixe.

EBITDAaL

L'EBITDAaL Groupe s'élève à 12,68 milliards d’euros en 2020 en baisse de -1,0% sur un an et de -2.3% au 4ème trimestre, pénalisé notamment par la baisse du roaming et par les coûts directement liés à la crise sanitaire (dont les provisions pour créances douteuses) qui ont pesé respectivement pour -292 millions d'euros et -253 millions d'euros.

L'EBITDAaL des activités télécoms est de 12,84 milliards d’euros en 2020, en baisse de -1,0%.

Résultat d’exploitation

Le résultat d’exploitation du Groupe en 2020 ressort à 5 521 millions d’euros, en baisse de -409 millions d’euros (-6,9%) en données historiques.

Cette diminution s’explique principalement par le recul de 176 millions d’euros de l’EBITDAaL en données historiques et l’augmentation de 162 millions d’euros de la charge nette sur principaux litiges, correspondant à la réappréciation du risque sur différents contentieux.

Résultat net

En 2020, le résultat net de l'ensemble consolidé du groupe Orange s’établit à 5 055 millions d’euros, contre 3 222 millions d’euros en 2019, soit une hausse de 1 833 millions d’euros.

Cette augmentation résulte principalement d’un produit d’impôt de 2 246 millions d’euros comptabilisé fin 2020 suite à la décision favorable du Conseil d’Etat au sujet d’un ancien contentieux fiscal.

eCAPEX

Les eCAPEX Groupe sont en décroissance de -1,7% en 2020, sous l’effet notamment des co-financements perçus, malgré l’accélération des déploiements dans les réseaux haut débit fixe et mobile.

Malgré la crise sanitaire, le Groupe a réussi à déployer plus de fibre optique en 2020 qu’en 2019, avec 9,0 millions de foyers raccordables au FttH supplémentaires sur un an (versus 7,2 millions l’année précédente). Au 31 décembre 2020, Orange comptait ainsi 47,2 millions de foyers raccordables au FttH à travers le monde (en croissance de 23,4 % sur un an),

Fin 2020, près de 100 % de ses sites mobiles en France offrent une couverture 4G.

Cash-flow organique

Le cash-flow organique des activités télécoms atteint 2,5 milliards d’euros, en croissance de +149 millions d’euros sur un an, malgré le déclin de l'EBITDAaL. Cette progression s’explique principalement par la diminution des décaissements liés aux eCAPEX et aux dispositifs de temps partiel sénior.

Endettement financier net

L’endettement financier net du Groupe Orange s’élève à 23,5 milliards d’euros au 31 décembre 2020 en baisse de 2,0 milliards d’euros par rapport au 31 décembre 2019, grâce notamment à un produit d'impôt de 2,2 milliards d’euros suite à la décision favorable du Conseil d’Etat au sujet d’un ancien contentieux fiscal.

Le ratio de dette nette s'établit à 1,83x au 31 décembre 2020. Hors effet du produit d'impôt de 2,2 milliards d’euros, il s’établirait à 2,00x, en ligne avec l’objectif annoncé d’un ratio autour de 2x à moyen terme.

Optimisation, développement et valorisation des infrastructures

Orange a franchi de nouvelles étapes dans ses projets de partage des futurs déploiements du réseau Fibre avec des partenaires via des structures dédiées (FiberCos).

En janvier 2021, Orange a ainsi annoncé la signature d'un accord exclusif avec un consortium d'investisseurs de long terme pour la vente de 50 % du capital et le co-contrôle d’Orange Concessions, structure dédiée en France au développement de la fibre en zone rurale. Avec 23 réseaux d’initiatives publiques représentant près de 4,5 millions de prises FttH construites ou à construire, Orange Concessions sera le premier opérateur en France des réseaux FttH déployés et opérés pour le compte des collectivités territoriales. Cette transaction valorise Orange Concessions à 2,675 milliards d’euros. Elle devrait être finalisée d’ici la fin de l’année 2021.

En Pologne, le Groupe prévoit la signature d'un accord dès le 1er semestre 2021 en vue de la création d’une structure dédiée qui devrait être opérationnelle en 2021.

S'agissant des projets de valorisation de son réseau mobile européen, Orange vient d’annoncer la création de sa TowerCo européenne, dénommée TOTEM.

Programme d’efficacité opérationnelle Scale Up

Afin de sécuriser l’atteinte de ses objectifs, Orange a lancé au cours de l’année 2020 le programme d’efficacité opérationnelle Scale Up, réaffirmant l’engagement de réaliser des économies nettes d’un milliard d’euros sur le périmètre délimité de coûts indirects qui avait été défini2. Fin 2020, une économie nette de près de 100 millions d’euros a été réalisée sur ce périmètre. Les économies augmenteront progressivement d’ici 2023 et porteront sur les charges de personnel et les frais généraux, les autres charges de réseau et charges informatiques, les charges immobilières, les dépenses de publicité et de promotion, les coûts de la relation client et les impôts et taxes d’exploitation.

Evolution du portefeuille d’actifs

Il n'y a pas eu d'évolution significative du portefeuille d'actifs au 4ème trimestre 2020.

En novembre 2020, Orange a annoncé la signature d’un accord portant sur l’acquisition d’un bloc majoritaire de 54 % du capital de l’opérateur roumain Telekom Romania Communications (TKR) et de sa base d’abonnés convergents. La réalisation de la transaction est attendue au second semestre 2021.

Le 2 décembre 2020, Orange SA a annoncé son intention de lancer une offre publique d’acquisition volontaire conditionnelle sur 47,09 % du capital d'Orange Belgium. L’offre est soumise à l'Autorité des Services et Marchés Financiers en Belgique (FSMA).

Perspectives 2021

Les objectifs financiers du Groupe tiennent compte de l’allocation des 2,2 milliards d’euros reçus fin 2020 suite à la décision favorable du Conseil d’Etat au sujet d’un ancien contentieux fiscal. Cette allocation équilibrée des fonds au bénéfice du développement de l’entreprise, de ses salariés et de ses actionnaires, avec un engagement sociétal renforcé, vise à générer de la valeur ajoutée pour le Groupe à long terme. Elle a néanmoins un impact sur les objectifs à court terme.

Ainsi, en 2021, le Groupe anticipe :

  • un EBITDAaL stable négatif (environ +1% avant allocation des fonds),

  • un niveau d'eCAPEX compris entre 7,6 et 7,7 milliards d'euros (environ 7,3 milliards d’euros avant allocation des fonds),

  • un cash-flow organique des activités télécoms supérieur à 2,2 milliards d’euros (supérieur à 2,6 milliards d’euros avant allocation des fonds),

  • un ratio dette nette / EBITDAaL des activités télécoms maintenu autour de 2x à moyen terme.

Le Groupe confirme son objectif de générer un Cash-Flow Organique compris entre 3,5 et 4 milliards d’euros pour 2023.

Dividende

Au titre de l’exercice 2020, l’Assemblée générale du 18 mai 2021 statuera sur la distribution d’un dividende de 0,70 euro par action, plus 0,20 euro lié à la décision favorable du Conseil d’Etat au sujet d’un ancien litige fiscal. Du fait d’un acompte de 0,40 euro versé le 9 décembre 2020, le solde du dividende qui sera proposé à l’AG s’élèvera à 0,50 euro par action et sera payé en numéraire le 17 juin 2021, la date de détachement étant fixée au 15 juin 2021.

Au titre de l’exercice 2021, le versement d’un dividende de 0,70 euro par action sera proposé à l’Assemblée générale des actionnaires de 2022. Un acompte de 0,30 euro par action sera versé en décembre 2021.

Le Conseil d’administration d’Orange SA s’est réuni le 18 février 2021 et a examiné les comptes consolidés au 31 décembre 2020. Conformément aux normes d’audit, les commissaires aux comptes du Groupe ont effectué leurs diligences d'audit sur ces comptes et les rapports d'audit relatifs à leur certification sont en cours d’émission.

Des informations plus détaillées sur les comptes et les indicateurs de performance du Groupe sont disponibles sur le site Internet d’Orange www.orange.com/resultats-consolides.

Analyse par secteur opérationnel

La nouvelle organisation du Comité Exécutif du groupe Orange mise en place depuis le 1er septembre 2020 a conduit le Groupe à réexaminer la présentation de son information sectorielle au 3ème trimestre 2020 sans pour autant modifier la définition des secteurs opérationnels. L'information sectorielle regroupe désormais, au sein d'Europe, l'Espagne et les Autres pays d'Europe, comprenant la Pologne, la Belgique, le Luxembourg et chacun des pays d'Europe Centrale (la Moldavie, la Roumanie et la Slovaquie). Par ailleurs, le secteur opérationnel Orange Bank a été renommé Services Financiers Mobiles afin de tenir compte de l'intégration progressive de nouvelles activités au sein de ce secteur.

Les données historiques, les données à base comparable et les bases de clients des exercices 2019 et 2020 tiennent compte de ces évolutions.

France

En millions d’euros

T4 2020

variation
à base
comparable

variation
en données
historiques

12M 2020

variation
à base
comparable

variation
en données
historiques

Chiffre d'affaires

4 744

0,2 %

0,3 %

18 461

1,6 %

1,7 %

Services facturés aux clients

2 696

(1,3)%

(1,2)%

10 764

(0,4)%

(0,4)%

Convergence

1 155

0,5 %

1,1 %

4 559

3,1 %

3,7 %

Mobile seul

558

(1,2)%

(2,2)%

2 245

(2,4)%

(3,4)%

Fixe Seul

983

(3,3)%

(3,3)%

3 959

(3,1)%

(3,1)%

Services aux opérateurs

1 452

1,9 %

2,1 %

5 866

6,7 %

6,9 %

Ventes d'équipements

427

(2,6)%

(2,6)%

1 187

(12,2)%

(12,2)%

Autres revenus

169

21,0 %

20,2 %

644

27,3 %

26,6 %

EBITDAaL

7 163

0,2 %

0,4 %

EBITDAaL / Chiffre d'affaires

38,8 %

(0,5 pt)

(0,5 pt)

Résultat d'exploitation

3 809

-

(2,1)%

eCAPEX

3 748

(7,5)%

(7,5)%

eCAPEX / Chiffre d'affaires

20,3 %

(2,0 pt)

(2,0 pt)

Chiffre d’affaires soutenu par l’activité des services aux opérateurs et la résilience des services facturés aux clients malgré le déclin structurel du cuivre et les effets négatifs de la crise notamment sur les revenus du roaming.

Le chiffre d'affaires des services facturés aux clients baisse en raison du contre-effet des promotions sur les offres de lecture numérique. Retraité de cet effet, il est en croissance de +0,6% sur le 4ème trimestre et compense même le déclin structurel du RTC malgré le fort impact de la crise sanitaire sur le roaming clients. Hors offres de lecture numérique et hors RTC, le chiffre d’affaires des services facturés aux clients affiche même sa plus forte progression de l’année à +2,4%.

Le chiffre d’affaires des services aux opérateurs poursuit sa croissance ce trimestre malgré une baisse de l’itinérance nationale, grâce à la poursuite des cofinancements du réseau Fibre par des tiers et de la construction des RIP.

Sur le plan commercial, l’ARPO convergent a progressé de +1€ hors offres de lecture numérique et s’élève à 69 euros.

Les contrats mobile (hors M2M) atteignent +87 000 ventes nettes.

La Fibre réalise un nouveau record de +388 000 ventes nettes (contre +360 000 au 3ème trimestre 2020). Sur un an, la progression est de 35,3 %. Ce trimestre encore, plus d’un nouveau client fibre sur deux est un nouveau client pour le Groupe.

Sur l’année 2020, l’EBITDAaL croît malgré les effets négatifs induits par la crise et le contre effet des offres de lecture numérique. Cette évolution démontre que nous tirons profit de nos investissements dans la fibre, que ce soit dans nos activités auprès des clients de détail ou des opérateurs. Notre profitabilité s’améliore également grâce au succès de nos offres convergentes et à notre approche « more for more » qui vise à rationaliser le marché.

Les eCapex sont en forte baisse notamment du fait des cofinancements reçus de tiers alors que nous avons accéléré le déploiement de notre réseau qui compte désormais près de 23 millions de foyers raccordables ce qui représente une augmentation supérieure à +40% par rapport à 2019.

Europe

En millions d’euros

T4 2020

variation
à base
comparable

variation
en données
historiques

12M 2020

variation
à base
comparable

variation
en données
historiques

Chiffre d'affaires

2 715

(4,3)%

(6,1)%

10 580

(3,5)%

(4,3)%

Services facturés aux clients

1 781

(4,2)%

(5,3)%

-

7 147

(3,0)%

(3,4)%

Convergence

667

(3,4)%

(4,0)%

-

2 717

0,5 %

0,1 %

Mobile seul

747

(7,4)%

(8,4)%

-

3 038

(7,5)%

(8,0)%

Fixe Seul

267

(4,1)%

(6,2)%

-

1 083

(4,1)%

(5,4)%

IT & services d'intégration

101

21,3 %

17,5 %

-

310

22,7 %

29,8 %

Services aux opérateurs

492

(1,6)%

(2,9)%

-

1 924

(0,9)%

(1,8)%

Ventes d'équipements

409

(6,2)%

(10,9)%

-

1 375

(7,6)%

(9,4)%

Autres revenus

33

(24,6)%

(26,5)%

-

134

(21,5)%

(22,6)%

EBITDAaL

2 932

(5,8)%

(6,5)%

EBITDAaL / Chiffre d'affaires

27,7 %

(0,7 pt)

(0,7 pt)

Résultat d'exploitation

796

-

(21,0)%

eCAPEX

1 847

10,7 %

9,8 %

eCAPEX / Chiffre d'affaires

17,5 %

2,2 pt

2,2 pt

Des performances commerciales en net progrès, malgré un chiffre d'affaires toujours sous pression

Le chiffre d’affaires Europe (qui intègre désormais l'Espagne ainsi que la Belgique, le Luxembourg, la Moldavie, la Pologne, la Roumanie et la Slovaquie) reste sous pression au 4ème trimestre avec une légère détérioration par rapport au 3ème trimestre.

Malgré l’amélioration des performances commerciales, les services facturés aux clients restent sous pression du fait d’une forte concurrence qui a pesé sur les ARPOs, et d’un effet négatif de la crise sur les revenus du roaming clients et visiteurs.

Les ventes d’équipements sont en forte baisse du fait du regain de la crise sanitaire.

Alors que la crise sanitaire continue de peser sur la libre circulation des personnes, les performances commerciales de la zone Europe à 7 pays ont poursuivi la bonne tendance du 3ème trimestre pour toutes les lignes de produits avec +317 000 ventes nettes de contrats mobiles hors M2M (contre 221 000 au 3ème trimestre), dont 135 000 tablettes en Roumanie, et +147 000 sur le haut-débit fixe (contre +96 000 au 3ème trimestre), dont 175 000 prises FttH.

Sur l’ensemble de l’année 2020, l’EBITDAaL baisse de -5.8%, la baisse du roaming expliquant la moitié de la décroissance. Au niveau géographique, la décroissance s’explique largement par la contribution négative de l’Espagne (-13,0%), partiellement compensée par les solides résultats en Pologne (+3.4%) et en Belgique (+8.1%).

En Espagne, le chiffre d'affaires continue de se détériorer au 4ème trimestre, toujours impacté par l’effet négatif de la crise sanitaire sur les revenus du roaming ainsi que par nos pertes de volumes passées, et du fait de la dilution de l’ARPO induite par notre repositionnement marketing sur le segment de marché low cost au second semestre.

La nouvelle stratégie commerciale démontre déjà son efficacité avec une accélération de nos ventes nettes par rapport au 3ème trimestre aussi bien pour le mobile que pour le fixe. Ce regain de dynamique commerciale constitue la première étape nécessaire à l’amélioration de l’EBITDAaL fortement dégradé sur le second semestre en raison de la perte de chiffre d’affaires. Le redressement de notre marge est notre priorité en Espagne comme le traduisent nos différents plans d’actions incluant la réduction de nos coûts, la simplification de nos offres, la digitalisation et l’accélération de l’activité B2B.

Afrique & Moyen-Orient

En millions d’euros

T4 2020

variation
à base
comparable

variation
en données
historiques

12M 2020

variation
à base
comparable

variation
en données
historiques

Chiffre d'affaires

1 515

8,3 %

3,6 %

5 834

5,2 %

3,3 %

Services facturés aux clients

1 301

10,5 %

5,8 %

5 007

7,8 %

5,7 %

Mobile seul

1 140

8,5 %

3,8 %

4 420

6,7 %

4,5 %

Fixe Seul

152

23,7 %

19,4 %

562

15,5 %

13,9 %

IT & services d'intégration

9

123,0 %

119,4 %

25

75,4 %

74,0 %

Services aux opérateurs

177

(1,5)%

(7,7)%

695

(9,0)%

(11,0)%

Ventes d'équipements

27

(3,8)%

(7,3)%

89

(6,8)%

(7,5)%

Autres revenus

10

(29,4)%

(13,1)%

43

6,0 %

36,6 %

EBITDAaL

1 964

10,0 %

8,3 %

EBITDAaL / Chiffre d'affaires

33,7 %

1,5 pt

1,5 pt

Résultat d'exploitation

1 027

-

9,3 %

eCAPEX

1 036

6,0 %

5,0 %

eCAPEX / Chiffre d'affaires

17,8 %

0,1 pt

0,3 pt

Excellente performance commerciale en Afrique & Moyen-Orient

Le chiffre d’affaires de l'Afrique Moyen-Orient a poursuivi au 4ème trimestre une forte croissance portée par la data mobile, Orange Money, le haut débit fixe et le B2B.

La base 4G atteint 33 millions de clients, en augmentation de +39% sur 12 mois, sur un total de plus de 128 millions de clients mobiles.

La très forte croissance des revenus issus d'Orange Money se poursuit au 4ème trimestre et atteint +22,6% permettant à cette activité de dépasser les 500 millions d’euros de chiffres d’affaires sur 2020. La base clients s’établit à 21,9 millions de clients actifs en progression de 20% sur un an.

Le nombre de clients fixe haut débit croît de +39% sur un an atteignant 1,7 million de clients avec un chiffre d'affaires en hausse de 36,5%.

Le chiffre d’affaires du B2B est en croissance de 13,5% au dernier trimestre notamment grâce aux services IT.

Le chiffre d'affaires des services aux opérateurs reste impacté par la baisse de l'activité de transit international et du roaming visiteurs.

Au 4ème trimestre, 14 pays de la zone sont en croissance dont 8 affichant une progression à 2 chiffres.

Malgré la crise sanitaire, l'EBITDAaL de l'Afrique Moyen-Orient est en très forte croissance de +10% sur l’année 2020 avec un taux de marge de 33,7%, en augmentation de +1,5 point, grâce à la performance commerciale, la maîtrise des coûts et à la poursuite des initiatives de transformation. Ceci confirme la dynamique d’amélioration continue de la profitabilité de la zone, avec une augmentation de l’EBITDAaL supérieure à 18% par rapport à 2018.

Entreprises

En millions d’euros

T4 2020

variation
à base
comparable

variation
en données
historiques

12M 2020

variation
à base
comparable

variation
en données
historiques

Chiffre d'affaires

2 050

(1,2)%

(2,6)%

7 807

(1,4)%

(0,2)%

Fixe Seul

942

(5,2)%

(6,5)%

3 851

(2,5)%

(2,8)%

Voix

302

(6,0)%

(6,9)%

1 237

(3,8)%

(4,0)%

Données

639

(4,8)%

(6,3)%

2 614

(1,9)%

(2,2)%

IT & services d'intégration

877

5,6 %

3,7 %

3 086

2,3 %

6,1 %

Mobile *

231

(7,9)%

(8,0)%

870

(8,3)%

(8,3)%

Mobile Seul

163

(12,3)%

(12,3)%

649

(10,7)%

(10,7)%

Services aux opérateurs

13

63,8 %

63,8 %

45

33,0 %

33,0 %

Ventes d'équipements

56

(3,8)%

(3,8)%

175

(6,5)%

(6,5)%

EBITDAaL

1 023

(14,9)%

(14,1)%

EBITDAaL / Chiffre d'affaires

13,1 %

(2,1 pt)

(2,1 pt)

Résultat d'exploitation

621

-

(19,6)%

eCAPEX

339

(16,0)%

(16,2)%

eCAPEX / Chiffre d'affaires

4,3 %

(0,8 pt)

(0,8 pt)

Poursuite de l'amélioration de l'évolution du chiffre d'affaires grâce au fort rebond de l’IT et des services d’intégration

Le chiffre d’affaires de l'IT et des services d’intégration renoue avec la croissance au 4ème trimestre à +5,6%, après 2 trimestres impactés par la crise sanitaire, pour clôturer l’année 2020 à +2,3%. Les activités de cloud et de cybersécurité ont poursuivi leur croissance, affichant sur l'ensemble de l'année 2020, des progressions respectives de +6% et +9%.

Les services traditionnels de voix reprennent leur niveau de décroissance antérieur à la crise, tandis que le déclin du chiffre d’affaires de la Data s’est accéléré, impacté par les annulations d'événements.

Le chiffre d'affaires Mobile3 reste très affecté par la forte baisse des revenus du roaming (-63,8%) en raison de la crise sanitaire.

L'EBITDAaL du segment Entreprises baisse de -14,9% sur l’année 2020. Sa profitabilité s'est améliorée au 2ème semestre par rapport au 1er semestre mais reste fortement impactée par la crise sanitaire.

Opérateurs Internationaux & Services Partagés

En millions d’euros

T4 2020

variation
à base
comparable

variation
en données
historiques

12M 2020

variation
à base
comparable

variation
en données
historiques

Chiffre d'affaires

370

(1,4)%

(1,8)%

1 450

(3,0)%

(3,2)%

Services aux opérateurs

259

(2,4)%

(2,6)%

1 038

(3,6)%

(3,6)%

Autres revenus

111

0,8 %

(0,0)%

412

(1,4)%

(2,1)%

EBITDAaL

(244)

11,4 %

6,3 %

EBITDAaL / Chiffre d'affaires

(16,9)%

1,6 pt

0,5 pt

Résultat d'exploitation

(538)

-

(7,9)%

eCAPEX

133

3,7 %

(5,4)%

eCAPEX / Chiffre d'affaires

9,2 %

0,6 pt

(0,2 pt)

Le chiffre d’affaires des Opérateurs Internationaux et Services Partagés enregistre une baisse de
-1,4% au 4ème trimestre contre -5,7% au 3ème trimestre.

Les services aux opérateurs internationaux restent impactés par la crise sanitaire du fait des restrictions aux voyages internationaux avec toutefois une saisonnalité moins marquée au 4ème trimestre.

Les autres revenus sont en légère croissance après deux trimestres de baisse, grâce à une reprise des activités d’Orange Marine, en dépit de la poursuite de la baisse des revenus des activités de contenus toujours affectés par la fermeture des cinémas.

Sur l’ensemble de 2020, L'EBITDAaL augmente de 11,4 % grâce notamment à la réduction des frais généraux des services partagés, en lien avec la crise sanitaire.

Services Financiers Mobiles

En millions d’euros

12M 2020

variation
à base
comparable

variation
en données
historiques

Produit net Bancaire (PNB)

69

70,6 %

70,6 %

Coût du risque de crédit bancaire

(31)

207,2 %

207,2 %

Résultat d'exploitation

(195)

-

(5,3)%

eCAPEX

30

8,5 %

8,5 %

Au 31 décembre 2020, le nombre de clients d’Orange Bank en France et en Espagne s’élève, en intégrant l’offre d’assurance mobile, à près de 1,2 million de clients.

En France, Orange Bank poursuit avec succès sa stratégie orientée valeur avec plus de 90% des entrées en relation du 4ème trimestre réalisées à travers des offres payantes (contre 30% au 4ème trimestre 2019). La banque poursuit son développement avec l’acquisition en janvier 2021 d’Anytime une néobanque dédiée aux besoins des professionnels.

Orange Bank Africa, lancé fin juillet 2020 en Côte d’Ivoire, compte déjà plus de 350 000 clients dont plus de la moitié a souscrit un crédit.

L’impact des Services Financiers Mobiles sur l’EBITDAaL du Groupe est de -160 millions d'euros fin 2020, stable par rapport à 2019. Les lancements en Espagne (fin 2019) et en Afrique ont été compensés par à une diminution des pertes en France.

Calendrier des événements à venir

22/04/2021 - Publication des résultats du 1er trimestre 2021

29/07/2021 - Publication des résultats du 1er semestre 2021

26/10/2021 - Publication des résultats du 3ème trimestre 2021

Contacts

presse : 01 44 44 93 93



Sylvain Bruno

sylvain.bruno@orange.com

Tom Wright
tom.wright@orange.com

Olivier Emberger
olivier.emberger@orange.com

communication financière : 01 44 44 04 32
(analystes et investisseurs)

Patrice Lambert-de Diesbach
p.lambert@orange.com

Samuel Castelo
samuel.castelo@orange.com

Aurélia Roussel
aurelia.roussel@orange.com

Andrei Dragolici
andrei.dragolici@orange.com

actionnaires individuels : 0 800 05 10 10

Avertissement

Ce communiqué contient des informations prospectives concernant la situation financière, les résultats et la stratégie d’Orange. Bien que nous estimions qu’elles reposent sur des hypothèses raisonnables, ces informations prospectives sont soumises à de nombreux risques et incertitudes, y compris des problématiques qui nous sont inconnues ou ne sont pas considérées à présent comme substantielles et il ne peut être garanti que les événements attendus auront lieu ou que les objectifs énoncés seront effectivement atteints. En particulier, la crise sanitaire actuelle pourrait aggraver les risques auxquels le Groupe est confronté. Des informations plus détaillées sur les risques potentiels pouvant affecter nos résultats financiers sont disponibles dans le document d'enregistrement universel déposé le 20 avril 2020 auprès de l'Autorité des marchés financiers et dans le rapport annuel (Form 20-F) enregistré le 21 avril 2020 auprès de la U.S. Securities and Exchange Commission. Sous réserve de la réglementation applicable, Orange ne s’engage nullement à mettre à jour les informations prospectives à la lumière des développements futurs.

Annexe 1 : Indicateurs-clés financiers

Dans le cadre de l'application de la norme IFRS 16 au 1er janvier 2019, le Groupe a mis en œuvre la décision de l'IFRS IC (IFRS Interpretations Committee) publiée en décembre 2019 relative à la durée exécutoire des contrats de location. Le Groupe a décidé d'appliquer cette décision au 3ème trimestre 2020, avec effet au 1er janvier 2019 (retraitement des périodes 2019 et 2020. Un droit d'utilisation et une dette locative complémentaires ont ainsi été comptabilisés de façon rétrospective au 1er janvier 2019. Pour l'exercice 2019, l'impact de l'application de cette décision sur le Compte de résultat consolidé du Groupe est non significatif.

Les données historiques et les données à base comparable des exercices 2019 et 2020 tiennent compte de ces évolutions.

Données au 31 décembre :

En millions d’euros

12M 2020

12M 2019
à base
comparable

12M 2019
en données
historiques

variation
à base
comparable

variation
en données
historiques

Chiffre d'affaires

42 270

42 151

42 238

0,3 %

0,1 %

France

18 461

18 165

18 154

1,6 %

1,7 %

Europe

10 580

10 968

11 051

(3,5)%

(4,3)%

Afrique & Moyen-Orient

5 834

5 543

5 646

5,2 %

3,3 %

Entreprises

7 807

7 914

7 820

(1,4)%

(0,2)%

Opérateurs Internationaux & Services partagés

1 450

1 495

1 498

(3,0)%

(3,2)%

Eliminations intra-Groupe

(1 861)

(1 934)

(1 930)

EBITDAaL (1)

12 680

12 812

12 856

(1,0)%

(1,4)%

dont activités télécoms

12 839

12 970

13 015

(1,0)%

(1,4)%

En % du chiffre d'affaires

30,4 %

30,8 %

30,8 %

(0,4 pt)

(0,4 pt)

France

7 163

7 146

7 135

0,2 %

0,4 %

Europe

2 932

3 112

3 136

(5,8)%

(6,5)%

Afrique & Moyen-Orient

1 964

1 785

1 814

10,0 %

8,3 %

Entreprises

1 023

1 202

1 191

(14,9)%

(14,1)%

Opérateurs Internationaux & Services partagés

(244)

(276)

(261)

11,4 %

6,3 %

dont Services Financiers Mobiles

(160)

(160)

(160)

(0,1)%

(0,1)%

Résultat d'exploitation

5 521

5 930

(6,9)%

dont activités télécoms

5 715

6 114

(6,5)%

dont Services Financiers Mobiles

(195)

(186)

(5,3)%

Résultat net de l'ensemble consolidé

5 055

3 222

56,9 %

Résultat net part du Groupe

4 822

3 004

60,5 %

eCAPEX

7 132

7 257

7 293

(1,7)%

(2,2)%

dont activités télécoms

7 102

7 229

7 265

(1,8)%

(2,2)%

en % du chiffre d'affaires

16,8 %

17,1 %

17,2 %

(0,3 pt)

(0,4 pt)

dont Services Financiers Mobiles

30

28

28

8,5 %

8,5 %

EBITDAaL - eCAPEX

5 548

5 555

5 564

(0,1)%

(0,3)%

Cash-flow organique (activités télécoms)

2 494

2 345

6,4 %

(1) Les ajustements de présentation de l’EBITDAaL sont décrits à l’annexe 2.

En millions d’euros

Au 31 décembre
2020

Au 31 déc.
2019

Endettement financier net (1)

23 489

25 466

Ratio d'endettement financier net / EBITDAaL des activités télécoms (2)

1,83

1,96

(1) L’endettement financier net tel que défini et utilisé par Orange ne prend pas en compte les activités des Services Financiers Mobiles pour lesquelles ce concept n’est pas pertinent.

(2) Le ratio d’endettement financier net rapporté à l’EBITDAaL des activités télécoms est calculé sur la base de l’endettement financier net du Groupe rapporté à l’EBITDAaL des activités télécoms calculé sur les 12 mois précédents.

Données trimestrielles

En millions d’euros

T4 2020

T4 2019
à base
comparable

T4 2019
en données
historiques

variation
à base
comparable

variation
en données
historiques

Chiffre d'affaires

10 917

10 944

11 088

(0,2)%

(1,5)%

France

4 744

4 734

4 731

0,2 %

0,3 %

Europe

2 715

2 838

2 891

(4,3)%

(6,1)%

Afrique & Moyen-Orient

1 515

1 399

1 461

8,3 %

3,6 %

Entreprises

2 050

2 074

2 104

(1,2)%

(2,6)%

Opérateurs Internationaux & Services partagés

370

375

377

(1,4)%

(1,8)%

Eliminations intra-Groupe

(477)

(477)

(477)

EBITDAaL (1)

3 182

3 256

3 287

(2,3)%

(3,2)%

dont activités télécoms

3 241

3 301

3 331

(1,8)%

(2,7)%

En % du chiffre d'affaires

29,7 %

30,2 %

30,0 %

(0,5 pt)

(0,4 pt)

dont Services Financiers Mobiles

(59)

(45)

(45)

(31,6)%

(31,6)%

eCAPEX

2 247

2 040

2 059

10,1 %

9,1 %

dont activités télécoms

2 238

2 035

2 054

10,0 %

8,9 %

en % du chiffre d'affaires

20,5 %

18,6 %

18,5 %

1,9 pt

2,0 pt

dont Services Financiers Mobiles

9

5

5

74,8 %

74,8 %

EBITDAaL - eCAPEX

936

1 216

1 227

(23,1)%

(23,8)%

(1) Les ajustements de présentation de l’EBITDAaL sont décrits à l'annexe 2.

Annexe 2 : tableau de passage des données ajustées aux éléments du compte de résultat

Données au 31 décembre :

12M 2020

12M 2019
en données historiques

En millions d’euros

Données ajustées

Ajustements de présentation

Compte de résultat

Données ajustées

Ajustements de présentation

Compte de résultat

Chiffre d'affaires

42 270

-

42 270

42 238

-

42 238

Achats externes

(17 684)

(6)

(17 691)

(17 860)

-

(17 860)

Autres produits opérationnels

604

-

604

720

-

720

Autres charges opérationnelles

(560)

(229)

(789)

(527)

(72)

(599)

Charges de personnel

(8 465)

(25)

(8 490)

(8 470)

(24)

(8 494)

Impôts et taxes d'exploitation

(1 924)

-

(1 924)

(1 827)

-

(1 827)

Résultat de cession d'actifs immobilisés, de titres et d'activités

-

228

228

-

277

277

Coûts des restructurations

-

(25)

(25)

-

(132)

(132)

Dotations aux amortissements des actifs financés

(55)

-

(55)

(14)

-

(14)

Dotations aux amortissements des droits d'utilisation

(1 384)

-

(1 384)

(1 274)

-

(1 274)

Pertes de valeur des droits d'utilisation

-

(57)

(57)

(0)

(33)

(33)

Intérêts sur les dettes liées aux actifs financés

(1)

1

-

(1)

1

-

Intérêts sur les dettes locatives

(120)

120

-

(129)

129

-

EBITDAaL

12 680

6

-

12 856

144

-

Principaux litiges

(211)

211

-

(49)

49

-

Charges spécifiques de personnel

(12)

12

-

(23)

23

-

Revue du portefeuille d'actifs immobilisés, de titres et d'activités

228

(228)

-

277

(277)

-

Coûts des programmes de restructuration

(83)

83

-

(165)

165

-

Coûts d'acquisition et d'intégration

(37)

37

-

(24)

24

-

Intérêts sur les dettes liées aux actifs financés

-

(1)

(1)

-

(1)

(1)

Intérêts sur les dettes locatives

-

(120)

(120)

-

(129)

(129)

Données trimestrielles

T4 2020

T4 2019
en données historiques

En millions d’euros

Données ajustées

Ajustements de présentation

Compte de résultat

Données ajustées

Ajustements de présentation

Compte de résultat

Chiffre d'affaires

10 917

-

10 917

11 088

-

11 088

Achats externes

(4 877)

(6)

(4 883)

(4 879)

-

(4 879)

Autres produits opérationnels

201

-

201

195

-

195

Autres charges opérationnelles

(174)

(47)

(221)

(249)

(65)

(313)

Charges de personnel

(2 132)

(59)

(2 190)

(2 203)

56

(2 147)

Impôts et taxes d'exploitation

(340)

-

(340)

(294)

-

(294)

Résultat de cession d'actifs immobilisés, de titres et d'activités

-

155

155

-

168

168

Coûts des restructurations

-

(14)

(14)

-

(69)

(69)

Dotations aux amortissements des actifs financés

(18)

-

(18)

(6)

-

(6)

Dotations aux amortissements des droits d'utilisation

(365)

-

(365)

(332)

-

(332)

Pertes de valeur des droits d'utilisation

-

(52)

(52)

0

(9)

(8)

Intérêts sur les dettes liées aux actifs financés

(0)

0

-

(0)

0

-

Intérêts sur les dettes locatives

(29)

29

-

(32)

32

-

EBITDAaL

3 182

7

-

3 287

115

-

Principaux litiges

(39)

39

-

6

(6)

-

Charges spécifiques de personnel

(52)

52

-

(6)

6

-

Revue du portefeuille d'actifs immobilisés, de titres et d'activités

155

(155)

-

168

(168)

-

Coûts des programmes de restructuration

(66)

66

-

(78)

78

-

Coûts d'acquisition et d'intégration

(21)

21

-

(7)

7

-

Intérêts sur les dettes liées aux actifs financés

-

(0)

(0)

-

(0)

(0)

Intérêts sur les dettes locatives

-

(29)

(29)

-

(32)

(32)

Annexe 3 : indicateurs-clés de performance

En milliers, en fin de période

Au 31 décembre
2020

Au 31 décembre
2019

Nombre de clients des services convergents

11 056

10 762

Nombre d'accès mobiles (hors MVNO) (1)

214 094

207 211

dont

Accès mobiles de clients convergents

19 826

19 154

Accès mobiles seuls

194 268

188 057

dont

Clients avec forfaits

77 368

74 205

Clients avec offres prépayées

136 726

133 006

Nombre d'accès fixes (2)

45 110

45 439

Nombre d'accès fixes Retail

29 442

29 544

Nombre d'accès fixes haut débit

21 680

20 685

dont

Accès très haut débit (THD)

9 635

7 792

Accès fixes des clients convergents

11 056

10 762

Accès fixes seuls

10 624

9 923

Nombre d'accès fixes bas débit

7 762

8 859

Nombre d'accès fixes Wholesale

15 667

15 895

Total des accès Groupe (1+2)

259 204

252 650

Les données 2019 sont à base comparable.

Les indicateurs-clés par pays sont présentés dans le document "Orange investors data book Q4 2020", accessible sur le site du Groupe orange.com, à la rubrique Finance/Résultats/4ème trimestre 2020 : https://www.orange.com/fr/derniers-resultats-consolides

Annexe 4 : glossaire

Chiffres clés

Données à base comparable : des données à méthodes, périmètre et taux de change comparables sont présentées pour la période précédente. Le passage des données historiques aux données à base comparable consiste à conserver les résultats de la période écoulée et à retraiter les résultats de la période correspondante de l’exercice précédent, dans le but de présenter, sur des périodes comparables, des données financières à méthodes, périmètre et taux de change comparables. La méthode utilisée est d’appliquer aux données de la période correspondante de l’exercice précédent, les méthodes et le périmètre de la période écoulée ainsi que les taux de change moyens utilisés pour le compte de résultat de la période écoulée. Les variations en données à base comparable permettent de refléter l’évolution organique de l’activité. Les données à base comparable ne constituent pas des agrégats financiers définis par les normes IFRS et peuvent ne pas être comparables aux indicateurs dénommés de façon similaire par d’autres entreprises.

EBITDAaL ou "EBITDA after Leases": résultat d’exploitation, avant dotations aux amortissements des actifs immobilisés, avant effets liés aux prises de contrôle, avant reprise des réserves de conversion des entités liquidées, avant pertes de valeur des écarts d’acquisition et des actifs immobilisés, avant résultat des entités mises en équivalence, après charges d’intérêts sur dettes locatives et dettes liées aux actifs financés, et ajusté des effets des principaux litiges, des charges spécifiques de personnel, de la revue du portefeuille d'actifs immobilisés, de titres et d'activités, des coûts des programmes de restructuration, des coûts d'acquisition et d'intégration et, le cas échéant, d’autres éléments spécifiques systématiquement précisés, qu’il s’agisse de produits ou de charges. L’EBITDAaL ne constitue pas un indicateur financier défini par les normes IFRS et peut ne pas être comparable aux indicateurs dénommés de façon similaire par d’autres entreprises.

eCAPEX ou "CAPEX économiques" : (i) investissements corporels et incorporels hors licences de télécommunication et hors actifs financés, (ii) diminués des prix de cession des actifs immobilisés. Les e-CAPEX ne constituent pas un agrégat financier défini par les normes IFRS et peuvent ne pas être comparables aux indicateurs dénommés de façon similaire par d’autres entreprises.

Cash-Flow Organique (activités télécoms) : le cash-flow organique des activités télécoms correspond, sur le périmètre des activités télécoms, au flux net de trésorerie généré par l’activité, diminué (i) des remboursements des dettes locatives et des dettes sur actifs financés, et (ii) des acquisitions et cessions d’immobilisations incorporelles et corporelles, nettes de la variation des dettes de fournisseurs d’immobilisations, (iii) hors licences de télécommunication décaissées et hors effet des principaux litiges décaissés (et encaissés). Le Cash-Flow Organique (activités télécoms) ne constitue pas un agrégat financier défini par les normes IFRS et peut ne pas être comparable aux indicateurs dénommés de façon similaire par d’autres entreprises.

Convergence

La base-clients et le chiffre d'affaires facturés aux clients (hors ventes d'équipements) de la Convergence concernent les offres convergentes définies comme la combinaison a minima d’un accès haut débit fixe et d’un forfait mobile, et souscrites par les clients du marché grand public.

ARPO Convergent : le chiffre d’affaires trimestriel moyen par offre convergente (ARPO) est calculé en divisant le chiffre d’affaires des services des offres convergentes grand public facturés aux clients généré sur les trois derniers mois (hors ajustements IFRS15) par la moyenne pondérée du nombre d’offres convergentes grand public sur la même période. L’ARPO est exprimé en chiffre d’affaires mensuel par offre convergente.

Indicateurs de performance

Les accès fixes Retail correspondent au nombre d’accès fixes de détail (grand public et entreprises) comprenant, d’une part, les accès haut débit (xDSL, FTTx, câble, 4Gfixe, satellite…), et d’autre part, les accès bas débit (accès RTC, publiphonie et autres).

Les accès fixes Wholesale correspondent au nombre d’accès fixes haut débit et bas débit opérés par Orange auprès des autres opérateurs.

Services Mobile Seul

Le chiffre d'affaires des services Mobile Seul concernent les revenus facturés aux clients des offres mobiles hors ceux de la Convergence grand public et hors ventes d'équipements. La base-clients regroupe les clients des forfaits hors Convergence grand public, les forfaits machine-to-machine et les prépayés.

ARPO Mobile Seul : le chiffre d’affaires trimestriel moyen Mobile Seul (ARPO) est calculé en divisant le chiffre d’affaires des services Mobile Seul (hors machine-to-machine et hors ajustement IFRS15) généré sur les trois derniers mois par la moyenne pondérée du nombre de clients Mobile Seul (hors machine-to-machine) sur la même période. L’ARPO est exprimé en chiffre d’affaires mensuel par client Mobile Seul.

Services Fixe Seul

Le chiffre d'affaires des services Fixe Seul inclut le chiffre d'affaires des services fixes hors ceux de la Convergence grand public et hors ventes d'équipements : téléphonie fixe classique, fixe haut débit, solutions et réseaux d’entreprise4. La base-clients est constituée des clients de la téléphonie fixe et du haut débit fixe, hors les clients de la Convergence grand public.

ARPO Fixe Seul haut débit : le chiffre d’affaires trimestriel moyen Fixe Seul haut débit (ARPO) est calculé en divisant le chiffre d’affaires des services du Fixe Seul haut débit (hors ajustement IFRS15) généré sur les trois derniers mois par la moyenne pondérée du nombre de clients Fixe Seul haut débit sur la même période. L’ARPO est exprimé en chiffre d’affaires mensuel par client Fixe Seul haut débit.

IT & services d'intégration

Le chiffre d'affaires de l'IT et des services d’intégration inclut les revenus des services de communication et de collaboration unifiés (Local Area Network et téléphonie, conseil, intégration, gestion de projet, offres de vidéoconférence), les services d'hébergement et d'infrastructure (dont le cloud computing), les services applicatifs (gestion de la relation clients et autres services applicatifs), les services de sécurité, les services liés au machine-to-machine (hors connectivité), ainsi que les ventes d'équipements liées aux produits et services ci-dessus.

Services aux opérateurs

Le chiffre d'affaires réalisé avec les autres opérateurs inclut (i) les services mobiles aux autres opérateurs qui regroupent le trafic mobile entrant, le roaming visiteurs, le partage de réseaux, l'itinérance nationale et les opérateurs de réseaux virtuels (MVNO), et (ii) les services fixes aux autres opérateurs qui comprennent notamment l'interconnexion nationale, les services aux opérateurs internationaux, les services d'accès à haut et très haut débit (accès fibre, dégroupage de lignes téléphoniques, ventes d'accès xDSL), et la vente en gros de lignes téléphoniques.



1 Sauf mention contraire, toutes les variations figurant dans le présent communiqué sont en données à base comparable.

2 Périmètre de 13,8 milliards d’euros à fin 2019 correspondant aux coûts indirects du Groupe (i) hors Afrique & Moyen-Orient et Services Financiers Mobiles et (ii) hors charges de personnel, autres charges de réseau et charges informatiques des activités de services d'intégration et IT d’Entreprises.

3 Les revenus du Mobile incluent les services mobiles et les ventes d’équipements mobiles facturés aux entreprises, et le trafic mobile entrant des entreprises facturé aux autres opérateurs.

4 A l’exception de la France, où l'essentiel des solutions et des réseaux d’entreprise est porté par le secteur Entreprises.

Pièce jointe