La bourse est fermée

Orange, Bouygues et Free boostés par les déclarations de l'Arcep

1 / 2

Orange, Bouygues et Free boostés par les déclarations de l'Arcep

Deux ans après l'échec des négociations entre Orange et Bouygues, le président de l'Arcep se dit prêt à rouvrir la porte à une fusion entre opérateurs.

Les valeurs télécoms sont à l’honneur ce mardi à la Bourse de Paris: Orange, Iliad et Bouygues gagnant respectivement 3,2%, 5,8% et 3,7%. De son côté, le cours d'Altice, maison-mère de SFR et propriétaire de BFM Business, grimpe de plus de 60%. Mais cette augmentation est surtout influencée aujourd'hui par la scission en Bourse de la branche américaine Altice USA.

Dans une interview au Monde, Sébastien Soriano, président de l’Arcep, l’autorité de régulation des télécoms, affirme qu'il n’est plus fermé à une fusion entre opérateurs.

"Sur la consolidation, l’Arcep a refermé cette porte en avril 2016 [après l’échec de la reprise de Bouygues Telecom par Orange], car les discussions détournaient les opérateurs de leurs missions d’investissement. Pendant deux ans, je leur ai donc envoyé des signaux négatifs. Là, je vois qu’ils se sont mobilisés. Les circonstances ont évolué et la porte de l’Arcep se rouvre ou du moins s’entrouvre", explique Sébastien Soriano au journal Le Monde.

"Encore faudrait-il qu’ils aient un projet créateur de valeur pour le pays, et pas simplement pour les actionnaires", nuance le président de l’Arcep, qui prend en exemple la situation américaine. "Aux Etats-Unis, Sprint et T-Mobile se rapprochent dans la perspective de développer la 5G afin de contrer AT&T et Verizon".

Mariage raté entre Orange et Bouygues en 2016

...Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi