La bourse ferme dans 8 h

Orange dans une bonne dynamique, porté par l'Afrique et les entreprises

latribune.fr

Il poursuit sa marche en avant. Orange a publié jeudi un bénéfice net en nette progression de 53,8% sur l'ensemble de l'exercice 2019, à 3 milliards d'euros, grâce en particulier à de bonnes performances en Afrique et Moyen-Orient ainsi que sur les services à destination des entreprises. Sur l'année écoulée, l'opérateur de télécoms a vu son chiffre d'affaires progresser de 2,1%, à 42,24 milliards d'euros, avec une légère accélération sur le dernier trimestre de l'exercice, notamment grâce à la croissance de son principal marché, la France.

"Au regard du contexte de marchés très concurrentiels, 2019 a été une année réussie pour Orange. Cette année encore, l'Afrique et le Moyen-Orient est un des principaux moteurs de croissance du groupe", s'est félicité le PDG du groupe, Stéphane Richard, cité dans un communiqué. L'excédent brut d'exploitation après loyers (EbtidaaL) est en hausse de 0,8%, à base comparable, pour atteindre 12,86 milliards d'euros.

Orange Money en forte hausse

Sur la zone Afrique et Moyen-Orient, l'opérateur voit son chiffre d'affaires progresser de 8,8% (+6,2% en données comparables), en particulier grâce à une hausse des services "mobile seul", qui intègre par ailleurs Orange Money, en forte hausse, et une amélioration de la base clients sur le continent, qui atteint 122 millions de clients mobile, avec une hausse des clients avec abonnement. Sur son principal marché, la France, l'opérateur historique voit son chiffre d'affaires se replier très légèrement, de 0,3%, avec cependant une reprise de la croissance sur le dernier trimestre, grâce en particulier aux offres convergentes, combinant fixe et mobile, qui sont en augmentation, et une amélioration du revenu moyen par abonné.

En Espagne, le deuxième marché du groupe, Orange voit ses ventes se replier de 1,3%, dans un contexte de concurrence très forte et une croissance du bas de marché nettement moins rémunératrice. Cela entraîne un recul de la base de

(...) Lire la suite sur La Tribune.fr


Télécoms professionnelles : Orange peste contre les « méthodes » de l’Arcep
L'Arcep juge Orange trop puissant sur le marché entreprises
5G : Orange écarte Huawei et choisit Nokia et Ericsson