La bourse ferme dans 3 h 18 min
  • CAC 40

    6 344,31
    +45,67 (+0,73 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 677,10
    +29,54 (+0,81 %)
     
  • Dow Jones

    32 120,28
    +191,66 (+0,60 %)
     
  • EUR/USD

    1,0708
    +0,0023 (+0,21 %)
     
  • Gold future

    1 844,60
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    27 068,60
    -662,09 (-2,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    633,51
    -37,50 (-5,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    111,13
    +0,80 (+0,73 %)
     
  • DAX

    14 124,78
    +116,85 (+0,83 %)
     
  • FTSE 100

    7 526,14
    +3,39 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 434,74
    +170,29 (+1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 978,73
    +37,25 (+0,95 %)
     
  • Nikkei 225

    26 604,84
    -72,96 (-0,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 116,20
    -55,07 (-0,27 %)
     
  • GBP/USD

    1,2584
    +0,0005 (+0,04 %)
     

Orange améliore son offre au sous-traitant Scopelec, qui pourrait licencier 800 salariés

L'opérateur Orange, en conflit avec Scopelec depuis la perte d'un contrat qui fait planer la menace de 800 licenciements économiques chez ce sous-traitant, a fait une nouvelle proposition sous l'égide de l’Etat pour trouver un accord, a-t-on appris jeudi 12 mai de sources proches. Orange a accepté d'améliorer son offre initiale en proposant d'accorder à son sous-traitant un volume d'affaires supplémentaires de 45 millions d'euros pour les 18 prochains mois.

L'opérateur historique a également accepté une transaction de 20 millions d'euros sous la forme "d'un abandon de créances" qui doit notamment permettre à Scopelec de "minimiser" l'impact d'un plan de sauvegarde de l'emploi, portant sur la suppression de 450 postes au lieu des 800 initialement évoqués. "Du côté de l'Etat, on a fortement poussé pour essayer de favoriser le plan de sauvegarde de l'emploi", glisse-t-on au ministère de l'Industrie, où Agnès Pannier-Runacher "est intervenue pour essayer de débloquer la situation".

L’Etat s'est dit prêt à accompagner la restructuration financière de l’entreprise "nécessaire à son redressement" en votant notamment l’abandon de "la quasi-totalité" des plus de 100 millions d'euros de dettes du groupe, auxquelles "la puissance publique" est exposée en tant que créancier et garant dans le cadre d'un PGE, a précisé le cabinet de la ministre.

L'Etat a également donné "son accord de principe" quant à la suspension de "l’exigibilité des charges fiscales et sociales" jusqu’au mois de juin "au (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Twitter : Elon Musk suspend son projet de rachat et fait chuter l'action
Léa Nature mise sur le sport pour améliorer la performance (et le bien-être) de ses salariés
Orpea voit son bénéfice net plonger en 2021
Google Maps : vous pourrez choisir l'itinéraire qui consomme le moins de carburant
Saint-Gobain réalise plusieurs cessions au Royaume-Uni

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles