Or: indécision du métal jaune, les 1.680 dollars testés.

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
BELI.PA30,200,22

(CercleFinance.com) - Selon le premier fixing de ce jour sur le marché de Londres, l'once d'or cotait 1.670 dollars (+ 3,5 dollars par rapport au fixing de la veille au soir), et 1.234,9 euros (- 1,3 euro).

Le (Paris: FR0000072399 - actualité) courtier en métaux londonien Triland Metals évoque, à propos de la séance de la veille au comptant, ?une autre journée de variations brutales?, avec une pointe à 1.687 dollars pour le contrat Avril sur le Comex. Mais au final, la fourchette de négociation reste comprise entre 1.660 et 1.680 dollars. Sa rupture par le haut appelle confirmation.

Certes, les facteurs de tensions géopolitiques sont toujours présents, du Sahara à l'Egypte en passant par la Syrie et l'Iran. En outre, le ton a monté hier entre les marines de guerre de la Chine et du Japon, et la Corée du Nord a de nouveau menacé de procéder à des essais nucléaires.

Mais le cours de la valeur refuge ne semble en avoir cure. Comme le résument les analystes du courtier européen RTFX, ?depuis le début de la semaine, l'or s'échange de manière fébrile et a du mal à trouver une direction. Un coup d'oeil aux facteurs macroéconomiques, nous voyons d'un côté des signes d'une faible reprise économique mondiale qui pourrait affecter le métal précieux et d'un autre côté, nous avons des signes haussiers comme la forte demande en provenance de Chine et des indications sur une hausse des prix des matières premières.?

Justement à propos de la demande physique chinoise, la 2ème au monde après celle de l'Inde, RTFX rapporte qu'?en 2012, les importations totales d'or de la Chine ont atteint 834,5 tonnes, soit près de deux fois plus qu'en 2011 (431 tonnes)?, selon les statistiques publiées par les services de douane de Hong Kong relatant les flux depuis la région autonome vers le continent.

Pas grand' chose à signaler du côté des encours d'ETF adossés à des lingots : leurs encours cumulés par l'indice Bloomberg ont reculé hier de 50.000 onces environ à 84,01 millions d'onces, le record absolu du 20 décembre (84,64 millions d'onces) demeurant aussi proche que hors de portée.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta estiment que l'once continue de consolider et identifient toujours des supports à 1.652 et 1.625. Résistance à 1.683.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.