Marchés français ouverture 2 h 5 min

Or: une belle année pour l'once en dollar, pas en euro

(CercleFinance.com) - Au terme du dernier fixing de l'année 2017 sur le marché de référence de Londres, l'once de 31,1 grammes d'or cotait 1.296,5 dollars (+ 5,5 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.082,4 euros (+ 2 euros).

Le marché des métaux précieux de Londres sera fermé cet après-midi.

La valeur refuge affiche donc une hausse annuelle de 11,9% en dollar, mais elle s'est en revanche tassée de 1,5% dans la monnaie unique européenne. En effet, l'euro s'est apprécié de l'ordre de 14% contre le billet vert en 2017, et se traite tout près de 1,20 dollar.

Certes, les marchés d'actions, actifs risqués par excellence, ont connu une bonne année, l'indice Dow Jones ayant progressé de plus de 25%. L'EuroStoxx 50 européen est lui aussi en hausse, quoique plus modeste (+ 6,7%), le DAX 30 allemand (+ 12,5%) et le CAC 40 (+ 9,5%) français faisant mieux.

En revanche, les marchés de taux affichent des performances contrastées. En Europe, le rendement du Bund allemand à dix ans a plus que doublé, mais à 0,43% ce midi, il reste modeste. En France, celui de l'OAT Tec 10 n'est passé 'que' de 0,69% à 0,79%. Pire : aux Etats-Unis (Shenzhen: 000938.SZ - actualité) , le rendement du T-Note (Stockholm: NOTE.ST - actualité) fédéral à 10 ans, soit 2,42% ce midi, s'est tassé par rapport à son niveau de fin 2016 (2,44%). Or il s'agit d'un élément déterminant pour le placement en or, qui par définition ne rapporte rien.

Le Congrès des Etats-Unis vient finalement d'adopter la réforme fiscale promise par le candidat Donald Trump. Dès le 1er janvier 2018, les prélèvements obligatoires vont sensiblement diminuer outre-Atlantique.

Cependant, cette baisse d'impôts va survenir alors que l'économie américaine est en haut de cycle et que le taux de chômage se limite à 4,1%. De plus, elle n'est pas ou peu financée et va donc accroître la dette fédérale, qui représente déjà 103,8% du PIB des Etats-Unis.

Aucun changement hier au soir pour la masse de lingots formant la contrepartie du SPDR Gold Shares, le premier ETF aurifère au monde, stable à 837,5 tonnes. Cet encours était de 822,2 tonnes à la fin de l'année 2016, ce qui tend à signaler une faible appétit pour l'or de la part des investisseurs nord-américains.

EG




Copyright (c) 2017 CercleFinance.com. Tous droits réservés.