La bourse ferme dans 6 h 26 min
  • CAC 40

    5 590,30
    -21,39 (-0,38 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 585,51
    -14,04 (-0,39 %)
     
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,2069
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 829,90
    0,00 (0,00 %)
     
  • BTC-EUR

    30 283,84
    +400,33 (+1,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    708,03
    -27,11 (-3,69 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,30
    -0,06 (-0,11 %)
     
  • DAX

    13 770,07
    -17,66 (-0,13 %)
     
  • FTSE 100

    6 722,55
    -13,16 (-0,20 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 242,21
    -276,97 (-0,97 %)
     
  • HANG SENG

    28 862,77
    +288,91 (+1,01 %)
     
  • GBP/USD

    1,3529
    -0,0055 (-0,40 %)
     

Opposés à la “désintégration” d’EDF, les syndicats en appellent à Macron

·2 min de lecture

Face au très controversé projet "Hercule" de scission d'EDF en trois entités, les syndicats montent au créneau... et en appellent au chef de l'Etat. Les 4 principales confédérations syndicales - la CFDT, la CGT, FO et la CFE-CGC - sont vent debout contre la "désintégration" du géant de l'énergie et ont appelé Emmanuel Macron à abandonner le projet. "Face à un projet Hercule conçu sur des fondamentaux strictement financiers et conduisant de fait à la désintégration de leur entreprise, les salariés du groupe EDF n'ont pas hésité à se mobiliser massivement en affichant leur opposition", ont rappelé les quatre confédérations dans un communiqué commun.

Ce projet prévoit de scinder EDF en trois entités : une entreprise publique (EDF bleu) pour les centrales nucléaires, une autre (vert) cotée en Bourse pour la distribution d'électricité et les énergies renouvelables et une troisième (azur) qui coifferait les barrages hydroélectriques dont les concessions seraient remises en concurrence sous la pression de Bruxelles. Les salariés d'EDF se sont déjà mobilisés contre "Hercule" les 26 novembre, 10 et 17 décembre, trois journées lors desquelles près d'un agent sur trois était en grève. Une nouvelle journée de mobilisation est prévue le 19 janvier.

>> A lire aussi - Vers un mariage entre Engie et EDF ?

"Les confédérations syndicales demandent donc au président de la République d'entendre et de mesurer cette très forte mobilisation sociale en renonçant au projet Hercule", écrivent les quatre confédérations. Elles demandent en outre "l'ouverture d'un véritable dialogue avec les salariés" et "l'organisation d'un véritable débat public sur l'avenir d'EDF et ses moyens d'investissement au service de la Nation".

>> Notre service - Faites des économies sur vos factures d’électricité et de gaz avec notre comparateur Énergie

En décembre, la cheffe des députés PS Valérie Rabault avait annoncé son intention de déposer une proposition de référendum d'initiative partagée (RIP) contre le "démantèlement" (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Grève très suivie à l’Equipe, qui ne paraîtra pas ce mardi
TikTok : pourquoi les jeunes adorent
Parrot vend son drone ANAFI USA à l’armée française et s’envole en Bourse
Les robots compagnons se multiplient en raison du Covid-19
22 mineurs piégés dans une mine d’or en Chine