La bourse ferme dans 3 h 31 min
  • CAC 40

    6 338,48
    -24,20 (-0,38 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 679,98
    -23,44 (-0,63 %)
     
  • Dow Jones

    32 196,66
    +466,36 (+1,47 %)
     
  • EUR/USD

    1,0425
    +0,0009 (+0,08 %)
     
  • Gold future

    1 798,40
    -9,80 (-0,54 %)
     
  • BTC-EUR

    28 751,51
    -412,67 (-1,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    671,21
    -9,89 (-1,45 %)
     
  • Pétrole WTI

    109,52
    -0,97 (-0,88 %)
     
  • DAX

    13 935,78
    -92,15 (-0,66 %)
     
  • FTSE 100

    7 417,97
    -0,18 (-0,00 %)
     
  • Nasdaq

    11 805,00
    +434,00 (+3,82 %)
     
  • S&P 500

    4 023,89
    +93,81 (+2,39 %)
     
  • Nikkei 225

    26 547,05
    +119,40 (+0,45 %)
     
  • HANG SENG

    19 950,21
    +51,44 (+0,26 %)
     
  • GBP/USD

    1,2254
    -0,0008 (-0,06 %)
     

Les ophtalmos ne sont plus les seuls à pouvoir prescrire des lunettes désormais

Voilà un dispositif qui devrait, selon le gouvernement, réduire les délais d’attente dans les cabinets d’ophtalmologie. Formés initialement à la rééducation des yeux, les orthoptistes peuvent désormais prescrire lunettes ou lentilles de contact. Une bonne nouvelle selon le Syndicat national autonome des orthoptistes (SNAO) qui estime à 6 millions le nombre de patients qui rencontrent des difficultés d’accès aux soins visuels en France. Cette nouveauté fait l’objet d’un décret, qui en fixe les modalités, publié au Journal officiel (JO) mercredi 27 avril.

L’orthoptiste n’ayant pas suivi les mêmes études de médecine d’un ophtalmologue, son pouvoir de primo-prescription est toutefois limité par certaines conditions. D’abord, le patient doit être âgé de 16 à 42 ans. Ce dernier peut consulter un orthoptiste pour un bilan visuel sans être muni d’une ordonnance au préalable. Mais si vous portez déjà des lunettes, vous ne pourrez bénéficier de l’accès direct à l’orthoptiste que si votre dernier bilan visuel réalisé par un médecin ophtalmologiste date de moins de cinq ans. La règle est plus contraignante pour les porteurs de lentilles qui doivent avoir réalisé leur dernier bilan visuel par l’ophtalmologiste au maximum trois ans avant de consulter l’orthoptiste. En cas de prescription après le bilan visuel, l'orthoptiste précise sur l'ordonnance que cette prescription revêt un caractère non médical.

À savoir que l’orthoptiste peut rediriger, s’il l’estime nécessaire, le patient vers un médecin (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce trésor militaire à plusieurs milliards de dollars que les États-Unis ont laissé en Afghanistan
Un escroc se faisait passer pour un professionnel du bâtiment, la liste des victimes s’allonge
Convoqué devant la justice à cause du chant de son coq
Face à la flambée du prix de l'électricité, cette capitale prend une décision radicale
Molnupiravir : grâce à son traitement anti-Covid, les ventes de Merck bondissent

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles