La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 314,08
    -2,24 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    11 137,06
    -39,35 (-0,35 %)
     
  • Nikkei 225

    27 120,53
    +128,32 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    0,9890
    -0,0096 (-0,96 %)
     
  • HANG SENG

    18 087,97
    +1 008,46 (+5,90 %)
     
  • BTC-EUR

    20 411,53
    -19,32 (-0,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    457,31
    -1,10 (-0,24 %)
     
  • S&P 500

    3 786,16
    -4,77 (-0,13 %)
     

OPEX® Corporation continue d'exercer ses droits de propriété intellectuelle en déposant plainte pour violation de brevet

MOORESTOWN, N.J., September 13, 2022--(BUSINESS WIRE)--OPEX Corporation, un fournisseur mondial de solutions innovantes d’automatisation pour les entrepôts, les documents et le courrier, a annoncé aujourd’hui avoir déposé des plaintes pour contrefaçon de brevet auprès de l’ITC (Commission du commerce international des États-Unis) et du tribunal de district de l’Eastern District de Pennsylvanie contre HC Robotics (alias Huicang Information Technology Co., Ltd.) de Hangzhou, en Chine (« HC Robotics ») et Invata LLC (active sous le nom d’Invata Intralogistics) basée à Conshohocken en Pennsylvanie (« Invata »). Ces plaintes sont fondées sur la fabrication, l’utilisation, l’offre à la vente, la vente et/ou l’importation de rayonnages automatisés et de systèmes automatisés de stockage et d’extraction, des véhicules associés, des logiciels de contrôle associés et de leurs composants.

Il s'agit de la deuxième série de poursuites pour violation de brevet intentées par OPEX contre ces parties.

HC Robotics et Invata ont déjà accepté de cesser la vente d'un système de tri automatisé de première génération («Omnisort») aux États-Unis, sur la base des poursuites initiales d'OPEX. Ces mêmes procédures de contrefaçon sont en cours en ce qui concerne la deuxième génération du système de tri de HC Robotics.

La deuxième série de poursuites intentées par OPEX à l'encontre de HC Robotics et Invata vise l'importation et la vente illicites du système de deuxième génération et se fonde sur des brevets OPEX délivrés plus récemment.

OPEX propose des solutions dynamiques de traitement des commandes pour l’e-commerce utilisant des robots d’entrepôt évolutifs qui assurent à la fois vitesse et précision, puis rationalisent la chaîne d’approvisionnement, depuis le stockage et la préparation des stocks jusqu’au tri et à l’expédition. OPEX fournit en outre une technologie de micro-traitement des commandes qui optimise l’espace et garantit l’exécution sans faille des livraisons sur le dernier kilomètre et propose des solutions de logistique inverse qui améliorent considérablement les opérations de retour et d’échange, augmente le chiffre d'affaires et ce, avec une grande rapidité et une main-d’œuvre réduite.

Dans ses plaintes, OPEX affirme que HC Robotics et Invata enfreignent deux brevets d’OPEX qui visent à améliorer les produits Sure Sort® et Perfect Pick® d’OPEX ainsi que les véhicules iBOT® associés. Commentant ce recours à la justice, James Liebler, vice-président des affaires générales et juridiques d’OPEX Corporation, a déclaré: « OPEX s’est engagée et reste déterminée à mettre sur le marché des systèmes innovants d’automatisation des entrepôts. Nous respectons la propriété intellectuelle d’autrui et nous attendons des autres qu’ils respectent la nôtre. Nous défendrons toujours vigoureusement notre propriété intellectuelle et nous intenterons des poursuites si nécessaire pour faire face à toute violation. »

À propos d'OPEX

OPEX Corporation fournit des services d’automatisation de nouvelle génération à des clients du monde entier, notamment des solutions d’automatisation destinées à l’entreposage, aux documents et au courrier. Sise à Moorestown et possédant des installations à Pennsauken, dans le New Jersey, à Plano (Dallas), au Texas, en France, en Allemagne, en Suisse et au Royaume-Uni, OPEX compte plus de 1 600 employés qui s’engagent à repenser et à proposer des solutions technologiques uniques, innovantes et évolutives capables de répondre aux défis commerciaux d’aujourd'hui.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20220912005717/fr/

Contacts

Colleen Ciak
cciak@opex.com
856.727.1100