Marchés français ouverture 4 h 10 min
  • Dow Jones

    31 270,09
    -121,43 (-0,39 %)
     
  • Nasdaq

    12 997,75
    -361,04 (-2,70 %)
     
  • Nikkei 225

    29 013,28
    -545,82 (-1,85 %)
     
  • EUR/USD

    1,2054
    -0,0013 (-0,11 %)
     
  • HANG SENG

    29 165,05
    -715,37 (-2,39 %)
     
  • BTC-EUR

    41 519,02
    +732,72 (+1,80 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 000,58
    +12,49 (+1,26 %)
     
  • S&P 500

    3 819,72
    -50,57 (-1,31 %)
     

Opel Mokka-e : enfin une Opel qui fait envie !

·2 min de lecture

ESSAI. Avec la deuxième génération de Mokka, Opel entame sa révolution esthétique. Aussi agréable à regarder qu’à conduire, ce SUV cousin du Peugeot 2008 annonce le retour en grâce de la marque allemande, surtout en version essence. Car l’électrique ici essayé doit composer avec la médiocre mécanique de PSA.

Certes, le Mokka n’est pas la première Opel conçue sous l’égide de PSA. La Corsa a eu cet honneur en 2019. Mais contrairement à cette citadine qui fut conçue dans l’urgence, le petit SUV a vu son développement mûrement réfléchi. Aussi le bureau de design du constructeur de Rüsselsheim a-t-il eu le loisir de donner une impulsion nouvelle à son style, application directe des traits esquissés sur le concept-car GT X Experimental qui se veut le manifeste de ce que seront les futurs modèles de la marque. Car, au même titre que les autres marques du groupe que sont Citroën, DS et Peugeot, Opel se doit d’affirmer son caractère. Un mot que plus personne n’associait à des modèles auxquels l’image de "bagnole de location" collait avec plus d’insistance que le sparadrap au Capitaine Haddock dans l’Affaire Tournesol.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la transformation est aussi radicale que réussie. Des Opel pas laides, voir même jolies, il y en a eu quelques-unes ces dernières années. Mais des autos frappées du Blitz qu’on remarque dans la rue, au point de les préférer à leurs concurrentes directes, c’est inédit (à part peut-être la petite Adam). La face avant noire, lisse, entend rappeler le coupé Manta des années 1970. Le capot noir optionnel (300 €) et la teinte Vert Signal (la seule gratuite) de notre modèle d’essai également. Et il y a cette ligne de sommet de vitres, couleur chrome, noir ou rouge selon les versions, qui permet de distinguer immédiatement le profil de ce nouveau Mokka. Comme un Nissan Juke, son but est de faire chavirer les cœurs, quitte à délaisser les aspects pratiques. Car il reste le Crossland X au catalogue (lui aussi restylé avec la nouvelle face avant) pour séduire les petites familles avec sa modularité de monospace.

L'Opel Mokka soigne son look avant l'habitabilité

A l’intérieur en effet, l’habitabilité est comptée et la modularité assez basique. Il faut dire que l’empattement de seulement 2,56 m (identique à celui du DS 3 Crossback avec q[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi