La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 122,65
    -30,02 (-0,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Opel Grandland Pure Tech restylé: l'excellent cousin du Peugeot 3008

ESSAI AUTO DU WEEK-END - Modernisé à l'avant et à l'intérieur, ce clone technique du Peugeot 3008 est injustement méconnu en France. Le SUV allemand compact affiche d'excellentes qualités routières, un moteur vivace et assez sobre, une ergonomie simple. Bref, vendu un peu moins cher que le 3008, il mérite qu'on s'y intéresse pour son homogénéité remarquable.

Il faut impérativement le redécouvrir! Très proche cousin du , aux côtés duquel il a été initialement fabriqué à Sochaux, l’Opel Grandland souffre cruellement en France du manque de notoriété de la marque allemande. Et aussi du succès du rival tricolore. Face au 3008, il est vrai que la tâche est rude. Pourtant, ceux que les lignes tapageuses et la position de conduite très particulière du Peugeot rebutent trouveront ici un véhicule doté des mêmes qualités dynamiques, mais sous une robe plus sobre, voire discrète, et vendu (un peu) moins cher.

La silhouette, née en 2017, était même si sage qu’Opel vient de la restyler avec un avant moins rondouillard, plus géométrique, histoire de lui donner un air de famille avec le nouveau Mokka. Le résultat est d’ailleurs bizarre, ces formes biseautées ne se mariant pas harmonieusement avec les galbes du reste de la carrosserie. Quant aux plastiques noirs brillants, à la place des protections mates précédentes, ils ne sont pas non plus du meilleur goût, tout en se montrant très sensibles aux griffures de la circulation. Bref, si le Grandland arbore une personnalité un peu plus affirmée, il perd en cohérence. Ce qui ne diminue pas pour autant son intérêt.

Intérieur pratique mais triste

A l’intérieur, la partie gauche et centrale de la planche de bord se voit aussi remaniée avec un ensemble aux lignes plus acérées censé rappeler la calandre. C’est plus "moderne", mais pas forcément plus joli ou pratique. Et ce, d’autant que la fine feuille de décorations en plastique laquée qui recouvre l’écran central n’est pas d’une qualité exceptionnelle. La casquette au-dessus des instruments est, elle, carrément indigente. Opel aurait pu faire un effort sur les matériaux, trop bas de gamme. Notons aussi que le couvercle de la boîte à gants bâille du côté droit, ce qui ne fait pas très "allemand". Ceci dit, l’absence de grincements sur mauvaise route témoigne d’une fabrication intrinsèquement sérieuse

Ces critiques esthétiques n’empêchent pas[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles