La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,68 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    +10,50 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    45 708,64
    -6 216,59 (-11,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,39 (-0,61 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,42 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,58 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3840
    +0,0056 (+0,41 %)
     

Comment les ondes 5G peuvent alimenter des appareils

Edward Back, Journaliste hi-tech
·1 min de lecture

L’Internet des objets (IoT) est composé d’un nombre toujours croissant de petits appareils connectés, comme des capteurs sans fil. Ils nécessitent tous leur propre alimentation, généralement sous forme de piles. Pour éviter cette contrainte très polluante, des chercheurs de l’Institut de technologie de Géorgie aux États-Unis ont créé une antenne redresseuse, de la taille d’une carte de crédit, capable de transformer les ondes 5G en courant électrique.

Pour fournir assez de puissance pour faire fonctionner même des appareils de faible puissance, il est nécessaire d’utiliser des antennes à grande ouverture. Toutefois, elles sont très directionnelles et doivent donc être dirigées vers la station de base. Pour compenser, les chercheurs ont intégré une lentille de Rotman, habituellement utilisée dans les radars et le beamforming, ou formation de faisceaux. Elle permet de combiner huit antennes pour une couverture angulaire de 120 degrés.

Une antenne redresseuse 21 fois plus efficace

Le résultat est une antenne redresseuse imprimée sur un support flexible et capable de transformer les fréquences millimétriques de la 5G, soit la bande des 28 GHz, pour fournir jusqu’à six microwatts à une distance de 180 mètres. Selon les chercheurs, elle est 21 fois plus efficace qu’une antenne existante comparable.

Le but est de collecter l’énergie excédentaire des réseaux 5G, qui serait autrement perdue, afin d’alimenter les appareils à très faible consommation. À terme, les opérateurs mobiles pourraient devenir des fournisseurs d’énergie pour l’Internet des objets.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura