Publicité
La bourse ferme dans 4 h 25 min
  • CAC 40

    7 344,52
    -169,21 (-2,25 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 769,10
    -92,77 (-1,91 %)
     
  • Dow Jones

    39 853,87
    -504,23 (-1,25 %)
     
  • EUR/USD

    1,0857
    +0,0013 (+0,12 %)
     
  • Gold future

    2 379,50
    -36,20 (-1,50 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 106,07
    -2 138,90 (-3,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 304,53
    -33,65 (-2,51 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,48
    -1,11 (-1,43 %)
     
  • DAX

    18 108,36
    -279,10 (-1,52 %)
     
  • FTSE 100

    8 087,82
    -65,87 (-0,81 %)
     
  • Nasdaq

    17 342,41
    -654,99 (-3,64 %)
     
  • S&P 500

    5 427,13
    -128,61 (-2,31 %)
     
  • Nikkei 225

    37 869,51
    -1 285,34 (-3,28 %)
     
  • HANG SENG

    17 004,97
    -306,08 (-1,77 %)
     
  • GBP/USD

    1,2877
    -0,0030 (-0,23 %)
     

Ondes électromagnétiques : peut-on continuer à utiliser son iPhone 12 ?

Le dépassement du seuil autorisé d'émissions d'ondes électromagnétiques serait dû à une mise à jour logicielle effectuée après la mise sur le marché de l'iPhone 12.  - Credit:Fiora Garenzi/Hans Lucas via AFP
Le dépassement du seuil autorisé d'émissions d'ondes électromagnétiques serait dû à une mise à jour logicielle effectuée après la mise sur le marché de l'iPhone 12. - Credit:Fiora Garenzi/Hans Lucas via AFP

On serait tenté de le mettre en quarantaine dans un tiroir, même s'il y a parfois toute notre vie dedans. L'iPhone 12 suscite les inquiétudes depuis que l'on sait qu'il dépasse le seuil d'émissions d'ondes électromagnétiques réglementaire européen. L'information a été révélée, mardi 12 septembre, par le ministre du Numérique, Jean-Noël Barrot, dans une interview au Parisien.

Apple est contraint de le retirer du marché français à compter du 12 septembre et le ministre s'est dit « prêt à ordonner le rappel » des téléphones déjà vendus. En attendant, Jean-Noël Barrot est formel : les détenteurs d'un iPhone 12 « peuvent continuer à s'en servir », a-t-il affirmé mercredi matin sur France Info.

Pourtant, les mesures effectuées par des laboratoires accrédités à la demande de l'Agence nationale des fréquences (ANFR) ont révélé une valeur de débit d'absorption spécifique (DAS) « membre » dépassant la limite, soit 5,74 watts par kilogramme (W/kg). C'est ce qui a motivé la décision du ministre français.

« Mise à jour logicielle »

Cette valeur de DAS permet de quantifier l'énergie transportée par les ondes électromagnétiques émises par le téléphone et absorbée par le corps humain. Deux mesures sont faites : une au contact du corps, le DAS « membre », et une à une distance de 5 millimètres du corps, le DAS « tronc ». Pour que le smartphone soit réglementaire, elles doivent respecter les valeurs limites de 4 W/kg pour le « membre » et de 2 W/kg pour le « tronc ». Pour l'iPh [...] Lire la suite