La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 068,59
    -125,57 (-1,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 229,56
    -70,05 (-1,63 %)
     
  • Dow Jones

    34 265,37
    -450,02 (-1,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,1355
    +0,0037 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 836,10
    -6,50 (-0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    32 082,30
    -4 006,14 (-11,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    870,86
    +628,18 (+258,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    86,29
    -0,61 (-0,70 %)
     
  • DAX

    15 603,88
    -308,45 (-1,94 %)
     
  • FTSE 100

    7 494,13
    -90,88 (-1,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 768,92
    -385,10 (-2,72 %)
     
  • S&P 500

    4 397,94
    -84,79 (-1,89 %)
     
  • Nikkei 225

    27 522,26
    -250,67 (-0,90 %)
     
  • HANG SENG

    24 965,55
    +13,20 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,3546
    -0,0055 (-0,40 %)
     

Omicron : le plaidoyer de l'Afrique du Sud et l'OMS pour garder les frontières ouvertes

·1 min de lecture

L'Afrique du Sud a appelé dimanche soir à la "levée immédiate et urgente" des restrictions de voyage la visant après la détection du nouveau variant Omicron du coronavirus, soutenue par l'OMS qui demande que "les frontières restent ouvertes". Et plusieurs pays voisins, également affectés, ont dénoncé ces mesures dans la journée, le président du Malawi allant même jusqu'à les juger "afrophobes". Le président sud-africain Cyril Ramaphosa s'est dit "profondément déçu" par ces fermetures de frontières qui représentent à ses yeux une forme de "discrimination à l'égard de notre pays" et de ses voisins.

 

>> LIRE AUSSICovid-19 : la France suspend les arrivées en provenance d'Afrique australe

En contradiction avec les engagements du G20

Ces restrictions contredisent aussi frontalement les engagements du G20 à Rome le mois dernier en faveur du tourisme et des voyages internationaux, a poursuivi Cyril Ramaphosa, au ton sévère mais posé, dans un discours télévisé. Elles ne font qu'"endommager davantage nos économies et saper notre capacité à répondre et à nous remettre de la pandémie", a-t-il dit.

Le président du Malawi, Lazarus Chakwera, qui assure actuellement la présidence tournante de la SADC (qui regroupe seize pays d'Afrique australe), avait auparavant estimé que les restrictions "unilatérales de voyage imposées" à ces pays par "la Grande-Bretagne, l'Union européenne, les Etats-Unis, l'Australie et d'autres n'ont pas lieu d'être". "Nous sommes tous inquiets au sujet du nou...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles