La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 976,05
    -52,60 (-0,15 %)
     
  • Nasdaq

    14 271,87
    -68,38 (-0,48 %)
     
  • Nikkei 225

    27 772,93
    +305,70 (+1,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,1320
    -0,0027 (-0,24 %)
     
  • HANG SENG

    24 952,35
    +824,50 (+3,42 %)
     
  • BTC-EUR

    37 778,73
    +593,68 (+1,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 015,94
    +20,68 (+2,08 %)
     
  • S&P 500

    4 517,57
    -15,19 (-0,34 %)
     

Omicron, un défi de taille pour les fabricants de vaccins Pfizer/BioNTech et Moderna

·2 min de lecture

Considéré par l'OMS comme présentant "un risque très élevé" au niveau mondial, le variant Omicron venu d'Afrique du Sud pourrait faire chuter l'efficacité des vaccins actuellement sur le marché.

Le variant de la peur. On ne parle que de lui depuis son apparition en Afrique du Sud dans le courant du mois de novembre. Considéré par à l'échelle planétaire, - secoue le monde entier. De l'interdiction des vols en provenance d'Afrique australe par plusieurs pays tels la France, à la fermeture partielle des frontières comme l'ont décidé le Japon, l'Australie ou les Philippines, les États se barricadent et multiplient les mesures pour contenir un virus bien différent de la souche originelle découverte à Wuhan à l'automne 2019.

Et pour cause, Omicron, qui a été détecté dans une dizaine de pays, surprend par le volume de ses mutations, entre huit et dix fois plus nombreuses que celle de ses prédécesseurs (le variant "indien" Delta ou celui "britannique", Alpha, par exemple). Potentiellement nettement plus transmissible que ces derniers, Omicron comptabilise 50 changements de séquences génétiques dont 32 au niveau de la fameuse protéine Spike qui est ciblée par la plupart des vaccins et utilisée par le virus pour pénétrer les cellules du corps. Cette spécificité alimente les craintes que les sérums actuellement sur le marché n'offrent pas une efficacité suffisante. Un scénario qu'accrédite d'ailleurs le patron de Moderna, Stéphane Bancel. "On considère que le variant Omicron est un vrai problème. Il est possible que les vaccins soient moins efficaces" a admis le Français aux Échos le 29 novembre. Un avis partagé chez Sanofi. "A ce stade, il est un peut tôt pour savoir si on a affaire à un game changer de la lutte contre le Covid-19, mais les caractéristiques d'Omicron sont inquiétantes."

Pfizer-BioNTech et Moderna à l'offensive

. Leader incontesté de la production de vaccins anti-Covid avec près de trois milliards de doses écoulées en 2021, le duo Pfizer-BioNTech se veut offensif. Les deux entreprises "se sont préparées il y a plusieurs mois à ajuster leur vaccin en moins de six semaines et à livrer les premières doses en cent jours", a réagi un porte-parole du mast[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles