La bourse ferme dans 4 h 14 min
  • CAC 40

    6 700,83
    -75,42 (-1,11 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 055,34
    -54,17 (-1,32 %)
     
  • Dow Jones

    35 135,94
    +236,60 (+0,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,1348
    +0,0055 (+0,49 %)
     
  • Gold future

    1 795,10
    +9,90 (+0,55 %)
     
  • BTC-EUR

    51 296,24
    +608,46 (+1,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 478,29
    +49,36 (+3,45 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,16
    -1,79 (-2,56 %)
     
  • DAX

    15 079,22
    -201,64 (-1,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 050,60
    -59,35 (-0,83 %)
     
  • Nasdaq

    15 782,83
    +291,18 (+1,88 %)
     
  • S&P 500

    4 655,27
    +60,65 (+1,32 %)
     
  • Nikkei 225

    27 821,76
    -462,16 (-1,63 %)
     
  • HANG SENG

    23 475,26
    -376,98 (-1,58 %)
     
  • GBP/USD

    1,3335
    +0,0024 (+0,18 %)
     

OM - Malaise : Mandanda, Lopez... Les dés sont jetés !

·1 min de lecture

Arrivé cet été à Marseille, Pau Lopez prend doucement l'ascendant sur Steve Mandanda, qui a du mal à s'habituer à sa nouvelle situation.

A l’instar de Mauricio Pochettino au PSG, qui doit trancher entre Gianluigi Donnarumma et Keylor Navas, Jorge Sampaoli a fait face à un dilemme de taille lors de ce début de saison. L’entraîneur de l’OM a dû choisir entre Steve Mandanda, âgé de 36 ans et véritable leader du club marseillais, et Pau Lopez, arrivé cet été en provenance de l’AS Roma. L’international français a obtenu du temps de jeu lors des premières rencontres, mais le portier espagnol s’est installé dans l’équipe titulaire dès lors qu’il a réussi à retrouver une forme physique optimale. Pau Lopez enchaîne les titularisations ces dernières semaines, tandis que Steve Mandanda n’a plus disputé le moindre match depuis le 28 août dernier et une rencontre face à l’ASSE. Présent en conférence de presse, Jorge Sampaoli a évoqué la concurrence entre les deux portiers et a tenu à envoyer un message rassurant au champion du monde : « Steve a vécu un an et demi stressant, il y a eu des choses très compliquées à encaisser pour un joueur aussi emblématique que lui. On l'a arrêté car ça commençait à toucher un peu ses prestations. Maintenant les deux sont très bien. Pau a fait de bons matchs. Il y a une concurrence saine, elle sera la même qu'un joueur de champ car les deux jouent bien selon mes critères. Quand on retrouvera le vrai Mandanda, il sera de nouveau le pilier de notre équipe. Il…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles