Publicité
Marchés français ouverture 7 h 30 min
  • Dow Jones

    40 665,02
    -533,08 (-1,29 %)
     
  • Nasdaq

    17 871,22
    -125,68 (-0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    40 126,35
    -971,35 (-2,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,0903
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    17 778,41
    +39,01 (+0,22 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 709,46
    -281,78 (-0,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 330,17
    +0,67 (+0,05 %)
     
  • S&P 500

    5 544,59
    -43,68 (-0,78 %)
     

OM: vers un changement de système de jeu décidé par Marcelino ?

OM: vers un changement de système de jeu décidé par Marcelino ?

Se dirige-t-on vers un changement de système de jeu à l’OM ? Questionné sur la possibilité, à l’avenir, de renforcer son milieu de terrain, Marcelino avait assuré, entre les deux matchs éliminatoires face au Panathinaïkos, qu’il n’était pas fermé à l’idée de mettre de côté son 4/4/2, en certaines occasions.

L’entraineur espagnol voulait du temps pour l’anticiper et le travailler. Il souhaitait aussi attendre la fin du mercato pour évaluer les forces de son effectif et envisager, éventuellement, une évolution tactique. Cette réflexion existe, en interne, et le staff olympien a profité de cette pause internationale pour l’initier.

Les arguments sont nombreux. Ounahi n’a pas trouvé sa place dans le 4/4/2 de Marcelino. L’Espagnol a lui-même reconnu l’évidence : le milieu de terrain marocain serait beaucoup plus à l’aise en tant que relayeur (position qu’il affectionne avec sa sélection), dans un milieu à trois. Les gros matchs arrivent, également. Après OM-Toulouse, Marseille aura trois déplacements périlleux, de suite : à Amsterdam, au Parc des Princes et à Monaco.

Le 4/3/3 pourrait devenir une option pour l’OM

Le système de jeu de Marcelino a souvent eu pour conséquence de laisser les deux milieux de terrain axiaux en difficultés et en infériorité numérique, dans le cœur du jeu. Les joueurs l’ont ressenti. Cela n’a pas échappé au staff et quelques ajustements sont donc possibles. La récente blessure d'Ismaïla Sarr, qui devrait être éloigné des terrains deux semaines environ, obligera également l’OM à s’adapter.

PUBLICITÉ

A part François Régis Mughe, peut-être un peu jeune pour débuter certaines rencontres de haut niveau, le profil de Sarr, l’une des satisfactions de l’OM en ce début de saison, n’est pas évident à remplacer. Décaler Iliman Ndiaye sur un côté est une possibilité, mais possiblement avec trois hommes en soutien au milieu.

Sans renier ses principes, et sa volonté de surprendre les équipes adverses avec des transitions rapides, Marcelino réfléchirait donc à élargir la panoplie tactique qu’il va proposer à ses hommes. Rien n’est figé, mais les réponses arriveront vite et le 4/3/3 pourrait donc devenir une option pour l’OM. Marseille retrouve les terrains dimanche contre Toulouse. Avant les grands rdv et le début de la Ligue Europa.

Article original publié sur RMC Sport