La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 743,20
    +57,03 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 193,03
    +37,30 (+0,90 %)
     
  • Dow Jones

    35 601,49
    -1,59 (-0,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,1637
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • Gold future

    1 803,00
    +21,10 (+1,18 %)
     
  • BTC-EUR

    52 385,84
    -1 976,09 (-3,64 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 453,96
    -49,07 (-3,26 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,96
    +0,46 (+0,56 %)
     
  • DAX

    15 566,98
    +94,42 (+0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 218,22
    +27,92 (+0,39 %)
     
  • Nasdaq

    15 075,02
    -140,68 (-0,92 %)
     
  • S&P 500

    4 536,25
    -13,53 (-0,30 %)
     
  • Nikkei 225

    28 804,85
    +96,27 (+0,34 %)
     
  • HANG SENG

    26 126,93
    +109,40 (+0,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3768
    -0,0027 (-0,20 %)
     

Olaf Scholz, l'austère social-démocrate, possible successeur de Merkel

·2 min de lecture

A la tête du SPD, arrivé en tête des législatives selon les premières estimations, Olaf Scholz pourrait devenir le prochain chancelier. Portrait d'un homme, jugé austère, mais qui a convaincu avec son image de compétence.

Et si c'était lui? Vice-chancelier et grand argentier du gouvernement, le très modéré social-démocrate Olaf Scholz s'est présenté comme le "prochain chancelier" dès les premières estimations qui ont placé son parti en tête des élections allemandes. Si le succès des sociaux-démocrates se confirme, M. Scholz aura adopté une stratégie gagnante: se présenter, jusque dans la gestuelle, comme le véritable héritier d'Angela Merkel. Régulièrement moqué pour son allure austère et ses discours débités d'un ton d'automate - qui lui valent le surnom de "Scholzomat" - l'ancien maire de Hambourg est parvenu à sortir son mouvement de l'ornière, dans un contexte de crise depuis des années de la social-démocratie dans toute l'Europe. Sans faire de vague et en profitant des faiblesses et erreurs de ses adversaires, il est ainsi en mesure de succéder à une Angela Merkel qui elle se prépare à quitter le pouvoir après 16 années à la chancellerie.

Scholz a donné une image de compétence

La première place qui se profile pour le SPD, même talonné par des conservateurs tombés à un niveau historiquement bas, est inespéré pour un parti donné il y a un an encore comme moribond. Social-démocrate tendance centriste, Olaf Scholz a réussi à convaincre à 63 ans avec une image de compétence. Il avait succédé en 2018 au ministère des Finances au très orthodoxe chrétien-démocrate Wolfgang Schaüble.

Le ministre a rompu avec le ton parfois cassant et moralisateur de son prédécesseur, surtout à l'encontre des pays du sud de l'Europe. Mais il s'est bien gardé de détricoter sa gestion financière inflexible. Au plan local, l'ancien édile, marié sans enfant à une membre du SPD, avait pu apparaître dispendieux, faisant de la petite enfance et du logement social les priorités de son mandat à Hambourg. Mais si l'élu a fait exploser le budget de sa ville entre 2011 et 2018, il s'en est tenu une fois ministre à son credo: "On ne donne que ce que l'on a".

Son positionnement centriste a contribué à le marginaliser[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles