Marchés français ouverture 5 h 15 min
  • Dow Jones

    33 970,47
    -614,41 (-1,78 %)
     
  • Nasdaq

    14 713,90
    -330,06 (-2,19 %)
     
  • Nikkei 225

    29 913,01
    -587,04 (-1,92 %)
     
  • EUR/USD

    1,1733
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    23 867,16
    -231,98 (-0,96 %)
     
  • BTC-EUR

    36 352,88
    -4 149,40 (-10,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 067,71
    -66,68 (-5,88 %)
     
  • S&P 500

    4 357,73
    -75,26 (-1,70 %)
     

Olaf Scholz grimpe dans les sondages: et si c'était lui le successeur de Merkel?

·2 min de lecture

Depuis deux semaines, Olaf Scholz, candidat social-démocrate à la chancellerie, caracole dans les sondages. Il est le seul des trois favoris à ne pas avoir fait de gaffe ou de bourde dans la campagne électorale, à six semaines des législatives du 26 septembre. Le très austère vice chancelier et ministre des Finances a certes des atouts, mais les négociations pour la formation d'une coalition gouvernementale s'annoncent particulièrement épineuses.

Depuis la mi-août, Olaf Scholz se sent pousser des ailes. A un mois et demi des législatives en Allemagne, le candidat du parti social démocrate caracole dans les sondages. Un miracle presque pour ce sexagénaire, longtemps perçu comme trop froid, cérébral et techno, qui depuis deux semaines a vu sa cote d’amour augmenter, tout comme celle de son parti, le SPD, en perte de vitesse depuis des années.

Hier, jeudi 19 août, l’Institut Infratest Dimap hissait la plus vieille formation du pays à 30% d’intentions de vote, en hausse de 6 points face à un parti conservateur (CDU-CSU) à 30% également, mais en baisse de 5 points. Quant aux Verts, en tête des sondages au printemps, ils ne sont plus qu’à 15%.

Mieux pour le social-démocrate: le même sondage le plaçait en tête des candidats considérés comme les plus aptes à gouverner. A la question "si le chancelier fédéral était élu directement, qui choisiriez vous ?", Olaf Scholz obtient 41% (+ 6 points par rapport au 5 août), Armin Laschet, l’héritier chrétien démocrate de Merkel, est à 16% (-4 points ) et la verte Annalena Baerbock à 12% (- 4 points).

Remontée miracle dans les sondages

Pourquoi cette remontée subite de Scholz, qui tout au long du printemps était le moins aimé des trois ? D’abord parce que ses deux concurrents ont mené une campagne électorale calamiteuse. Chouchoute des médias lors de sa nomination en juin, Annalena Baerbock a multiplié les bourdes et maladresses, jusqu’à faire du plagiat, un péché mortel en Allemagne. Pis, Armin Laschet, longtemps favori, a dégringolé dans les sondages après les inondations catastrophiques de la fin juillet : il n’a pu réprimer un fou rire pendant une cérémonie d’hommage aux victimes.

Qui est Olaf Scholz, et qui aujourd’hui semble être un gage de sérieux ? Allemand du Nord, longtemps maire (très aimé) de Hambourg, il est vice-chancelier du gouvernement et ministre des finances. Très en phase avec la mentalité économe de son prédécesseur, le conservateur Wolfgang Schäuble, il[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles