La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 068,59
    -125,57 (-1,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 229,56
    -70,05 (-1,63 %)
     
  • Dow Jones

    34 265,37
    -450,02 (-1,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,1355
    +0,0037 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 836,10
    -6,50 (-0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    31 792,04
    -2 712,63 (-7,86 %)
     
  • CMC Crypto 200

    870,86
    +628,18 (+258,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,83
    -0,72 (-0,84 %)
     
  • DAX

    15 603,88
    -308,45 (-1,94 %)
     
  • FTSE 100

    7 494,13
    -90,88 (-1,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 768,92
    -385,10 (-2,72 %)
     
  • S&P 500

    4 397,94
    -84,79 (-1,89 %)
     
  • Nikkei 225

    27 522,26
    -250,67 (-0,90 %)
     
  • HANG SENG

    24 965,55
    +13,20 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,3546
    -0,0055 (-0,40 %)
     

Olaf Scholz chancelier : quelle relation avec la France ?

·1 min de lecture

Olaf Scholz est-il Macron compatible ? Comme le veut la coutume, le nouveau chancelier allemand, qui succède ce mercredi à Angela Merkel, ira à Paris pour son premier voyage officiel. Il échangera avec le président de la République Emmanuel Macron dans le cadre d'un sommet sur l'Ukraine. A quoi s'attendre de cette rencontre ? L'élection d'Olaf Scholz peut-elle renforcer le "couple" européen formé par Paris et Berlin ? Décryptage. 

Un contrat de coalition profondément européen 

Tout d'abord, Olagf Scholz est un grand pragmatique. Le nouveau chancelier sait qu'il a tout intérêt à entretenir de bonnes relations avec Paris. S'il n'est pas forcément francophile ou francophone, il s'est bien entouré dans les ministères clés. Les secrétaires d'Etat qui ont été placés à l'économie et aux affaires étrangères sont des personnalités très pro-européennes, qui connaissent très bien les dossiers français et qui, souvent, sont parfaitement bilingues.

>> LIRE AUSSI - La surprenante playlist pour la cérémonie de départ d'Angela Merkel

Le texte de contrat de coalition, conclu par les sociaux-démocrates avec les Verts et les libéraux, dévoilé le 24 novembre, est aussi profondément pro-européen. Dans un communiqué, le quai d'Orsay l'avait d'ailleurs "salué" et ajouté souhaiter "travailler rapidement avec le prochain gouvernement allemand sur des questions d'intérêt commun". Le contrat évoque à plusieurs reprises la nécessité d'une "souveraineté stratégique de l'Europe", et fait écho à &quo...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles