Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 781,43
    +192,27 (+0,50 %)
     
  • Nasdaq

    17 859,50
    +170,61 (+0,96 %)
     
  • Nikkei 225

    38 102,44
    -712,12 (-1,83 %)
     
  • EUR/USD

    1,0734
    +0,0025 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 936,12
    -5,66 (-0,03 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 035,99
    +71,95 (+0,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 396,47
    +8,31 (+0,60 %)
     
  • S&P 500

    5 474,20
    +42,60 (+0,78 %)
     

OL: les négociations s'accélèrent pour le départ de Laurent Blanc

OL: les négociations s'accélèrent pour le départ de Laurent Blanc

Un an et puis s’en va… Laurent Blanc absent du banc de l’OL dimanche soir (20h45) face au Havre? C’est, selon nos informations, le sens de son histoire lyonnaise puisque les événements s’accélèrent sur les dernières heures en vue d'un départ de l'entraîneur de 57 ans.

En effet, les négociations débutées la semaine dernière pourraient rapidement aboutir. Et cela pourrait être annoncé d’ici mardi matin avec la reprise du groupe professionnel, prévue en matinée (10h) après un week-end de repos. Ces discussions concernent aussi les membres du staff de l’ancien sélectionneur, Franck Passi et Philippe Lambert.

Ce mardi, c'est Jean-François Vulliez, qui a été sept ans directeur de l'Académie et qui est allé dans le staff de l'OL au cœur de l'été après les départs de Ludovic Giuly et surtout de Claudio Caçapa, qui entraînera le groupe professionnel. Il sera associé à Jérémie Bréchet qui dirigeait les U19 jusque-là. Il avait été l'adjoint de Gueida Fofana avec la réserve lors des deux dernières années. Sonny Anderson, conseiller d'OL Groupe, va venir aussi dans ce staff en tant qu'adjoint avec Rémy Vercoutre.

>> Le mercato en direct

Situation toujours floue pour son successeur

Alors que son équipe pointe à la 18e et dernière place de Ligue 1 après quatre journées de championnat, Laurent Blanc n’aura donc pas résisté au pire début de saison de l’OL de son histoire (jamais Lyon n’avait été dernier de L1, sauf en 1995 mais au soir de la 1ère journée après une défaite à Nîmes, 3-0). Jean-Michel Aulas, l’ancien président, l’avait nommé il y a un an pour succéder à Peter Bosz. Malgré une deuxième partie de saison plutôt réussie, il n’était pas parvenu à qualifier les Gones en Coupe d’Europe.

PUBLICITÉ

Le siège d’entraîneur à l’OL devient vraiment éjectable après les départs de Sylvinho le 15 octobre 2019 et de Peter Bosz, le 9 octobre 2022, remplacé quelques jours plus tard par Laurent Blanc. Cette accélération veut-elle dire que les dirigeants lyonnais ont avancé sur une piste définitive ou intérimaire? A cet instant, aucune information ne filtre dans les bureaux du club, où l'on reste muet ce lundi.

Article original publié sur RMC Sport