Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 346,15
    +35,38 (+0,48 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 418,51
    +36,04 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    36 160,08
    +209,19 (+0,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,0877
    -0,0017 (-0,15 %)
     
  • Gold future

    2 079,10
    +21,90 (+1,06 %)
     
  • Bitcoin EUR

    35 642,61
    +1 014,28 (+2,93 %)
     
  • CMC Crypto 200

    801,32
    +9,77 (+1,23 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,17
    +0,21 (+0,28 %)
     
  • DAX

    16 397,52
    +182,09 (+1,12 %)
     
  • FTSE 100

    7 529,35
    +75,60 (+1,01 %)
     
  • Nasdaq

    14 257,20
    +30,98 (+0,22 %)
     
  • S&P 500

    4 587,13
    +19,33 (+0,42 %)
     
  • Nikkei 225

    33 431,51
    -55,38 (-0,17 %)
     
  • HANG SENG

    16 830,30
    -212,58 (-1,25 %)
     
  • GBP/USD

    1,2684
    +0,0056 (+0,44 %)
     

OL: Grosso déjà mis sous pression par la direction ?

Hormis Mayence et Sheffield United, personne ne fait pire dans les cinq grands championnats européens. Avec seulement trois points pris en neuf journées, l’OL se traîne à la dernière place de la Ligue 1, et aborde avec la tremblote son déplacement dimanche en terre marseillaise (20h45).

>>> Les dernières infos sur l'OL en direct

Déplacement à Marseille puis réception de Metz

Nommé mi-septembre en remplacement de Laurent Blanc, qui avait été poussé dehors après une énième défaite, Fabio Grosso n’a pour l’instant pas trouvé la bonne recette. Avec lui, les Gones ont perdu à Brest (1-0), Reims (2-0) et face à Clermont à domicile (2-1), tout en concédant un nul improbable contre Lorient (3-3). Un bilan famélique, et une situation extrêmement inquiétante qui pousserait les dirigeants lyonnais à (déjà) se poser des questions sur leur entraîneur.

Selon les informations du journal Le Progrès, l’Italien de 45 ans serait même sur un siège éjectable. Concrètement, il aurait deux matchs pour sauver sa peau. Une contre-performance au Vélodrome pourrait le rapprocher de la sortie. Après l'OM, les Gones recevront le promu messin, qui pointe aujourd’hui à la 16e place du classement. Arrivé en pompier de service, sans grande référence si ce n’est un titre de champion de Serie B acquis avec Frosinone, Grosso se sait sous pression, dans un contexte brûlant.

D’après L’Equipe, il est allé jusqu’à annuler l’entraînement programmé mardi près s'être lancé à la recherche de la "taupe" ayant fait des révélations à Jérôme Rothen sur RMC concernant le climat très tendu au sein du club. "S’ils gardent cet entraîneur-là, ils sont morts, avait lancé l'ancien international français la veille dans Rothen s'enflamme. Ils sont morts et ils vont dégringoler. Oui c’est dur mais tu peux aussi refaire une erreur de casting quand tu le prends. Il faut se dire que la plupart des joueurs ne peuvent plus voir Fabio Grosso. Il s’est mis tout le monde à dos."

Article original publié sur RMC Sport