La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,36 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    29 523,27
    -1 435,89 (-4,64 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,05 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,09 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,83 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,25 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

Office Dépôt: les dirigeants d'Adveo et Sandton, potentiels repreneurs, détaillent leur offre

·2 min de lecture

EXCLUSIF - Alors que le sort d'Office Dépôt sera scellé ce jeudi 3 juin, et que seuls deux repreneurs restent en lice, Challenges a pu interviewer Philippe Guillotin, président d'Adveo, et Emmanuel Atlan, directeur France de Sandton Capital, qui proposent l'offre soutenue par les représentants du personnel.

Il ne reste plus que 48 heures avant que le sort d'Office Dépôt soit scellé. C'est en effet ce jeudi 3 juin que le Tribunal de commerce de Lille annoncera l'identité du futur repreneur. Le spécialiste de la vente de fournitures de bureau, appartenant au fonds d'investissement allemand Aurelius depuis janvier 2017, . Des treize repreneurs potentiels initiaux, il n'en restait plus que trois le 25 mai. Mais à cette date, Guillaume de Feydeau, l'actuel patron, qui proposait l'offre la mieux-disante socialement, a dû retirer son offre, faute d'avoir l'accord de son actionnaire pour obtenir son financement. Il reste donc aujourd'hui deux repreneurs sérieux en lice: la coopérative Alkor, qui propose de reprendre 50 magasins, de conserver 460 CDI en conservant l'ancienneté des salariés, et de reclasser 370 personnes, et le groupe Adveo, qui présente une offre conjointe avec son actionnaire Sandton, et l'un de ses distributeurs partenaires, Advex. Restés silencieux jusqu'ici, Philippe Guillotin, président du groupe Adveo, et Emmanuel Altan, directeur France de Sandton prennent pour la première fois la parole dans Challenges, afin d'expliquer leur démarche.

Challenges - Les Français connaissent mal le groupe Adveo. Quelles sont ses activités?

Philippe Guillotin:

Je suis dans le groupe depuis 20 ans. En tant que grossistes, nous vendons nos articles à des distributeurs de fournitures de bureau et de services. Ces distributeurs exploitent en franchise des marques telles que Calipage, Plein Ciel ou Buro+, dont nous sommes propriétaires. En termes de notoriété spontanée, ces trois enseignes sont dans le top 5 des distributeurs de fournitures de bureau en France. Nous sommes distribués dans 800 magasins. Nous avons aussi 300 plateformes web, B2B et B2C. Notre chiffre d’affaires provient à 10% du e-commerce, à 25% de contrats passés avec des grands comptes, et à 65% des magasins.

Le groupe Adveo s’est fait racheter en 2019 car il était en difficultés. Aujourd’hui, est-il en bonne s[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi