La bourse ferme dans 2 h 46 min
  • CAC 40

    6 193,26
    +28,15 (+0,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 961,21
    +20,75 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 821,30
    -256,33 (-0,75 %)
     
  • EUR/USD

    1,2013
    -0,0027 (-0,23 %)
     
  • Gold future

    1 787,40
    +9,00 (+0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    46 112,68
    -663,36 (-1,42 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 268,50
    +34,09 (+2,76 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,03
    -1,64 (-2,62 %)
     
  • DAX

    15 123,69
    -5,82 (-0,04 %)
     
  • FTSE 100

    6 875,67
    +15,80 (+0,23 %)
     
  • Nasdaq

    13 786,27
    -128,50 (-0,92 %)
     
  • S&P 500

    4 134,94
    -28,32 (-0,68 %)
     
  • Nikkei 225

    28 508,55
    -591,83 (-2,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 621,92
    -513,81 (-1,76 %)
     
  • GBP/USD

    1,3913
    -0,0023 (-0,17 %)
     

Offensive de Facebook pour casser les poursuites sur des pratiques anticoncurrentielles

·1 min de lecture

Face aux procédures judiciaires sur des pratiques anticoncurrentielles lancées à son encontre par les procureurs généraux d'Etats américains et l'autorité américaine de la concurrence, la FTC, Facebook contre-attaque. Le premier réseau social de la planète a déposé hier des requêtes en irrecevabilité. L'enquête de la FTC "ignore complètement la réalité de l'industrie dynamique et ultra-compétitive de la high-tech au sein de laquelle Facebook opère", dénonce le géant des réseaux sociaux dans un document transmis à un tribunal de Washington.

L'entreprise affirme que la FTC n'a pas réussi à démontrer l'existence d'un marché anticoncurrentiel, l'exercice d'un monopole ou une conduite illégale susceptible de restreindre la concurrence. Concernant la plainte des procureurs généraux, Facebook estime, dans une autre requête, que celle-ci "n'est pas en mesure d'affirmer que les citoyens ont payé des prix plus élevés, que la productivité a diminué ou que toute mesure objective de qualité ait décliné en raison des actions de Facebook qui sont contestées".

>> A lire aussi - Pourquoi Facebook ne séduit plus les jeunes

"Au contraire, les Etats, encore plus explicitement que la FTC, basent leurs poursuites sur des sujets de politique publique - comme la protection de la vie privée numérique - qui ne sont pas des sujets anti-concentration", poursuit le groupe. "Et, comme la FTC, les Etats concentrent leurs attaques sur ce que Facebook a fait il y a longtemps." Le 9 décembre, la FTC et les procureurs (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Konbini refuse les avances de Melty
Suppressions d’emplois chez SFR (Altice) : les syndicats crient au “scandale”
Le Falcon 6X de Dassault réussit son premier vol
Le roi du casino Partouche plombé par les fermetures, l’ex-compagnie d’assurance assignée
Orange devrait générer beaucoup de cash dès 2022 : le conseil Bourse du jour