La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,68 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    +10,50 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    51 218,22
    -795,09 (-1,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,39 (-0,61 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,42 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,58 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3840
    +0,0056 (+0,41 %)
     

Comment OCS travaille son rôle d’outsider

·2 min de lecture

Grâce à un partenariat exclusif avec HBO, la chaîne d’Orange résiste aux géants Netflix et Disney +. Pour être rentable, elle doit encore faire évoluer son offre.

Une fois de plus, Orange Cinéma Séries a passé l’hiver. Malgré la fin des dragons de Game of Thrones en mai 2019, la chaîne payante d’Orange lancée en 2008 résiste dans un contexte de concurrence exacerbée : Disney + a atteint les 100 millions d’abonnés dans le monde une année après son lancement ; et le géant Netflix en est à 204 millions. « Nous avons aujourd’hui 3 millions d’abonnés, affirme Christian Bombrun, le président d’OCS. Nous aurions pu craindre une baisse avec la fin de Game of Thrones, mais nous sommes au même niveau qu’à la fin de la série. Nous pourrions nous dire : dommage de ne pas dépasser ce pic, mais nous sommes contents d’en être là. »

Choix éditorial

L’année de pandémie a profité à tous les diffuseurs de contenus en streaming, y compris OCS, dont le nombre d’abonnés avait toutefois baissé au second semestre 2019. Son coût mensuel, de 11,99 euros, est supérieur à celui de Disney + (6,99 euros) et Netflix (7,99 euros), mais bien en dessous de Canal + (20,99 euros).

Comme Canal +, Orange respecte les obligations de financement du cinéma français. En échange, la chaîne offre des films en première diffusion télé, six mois après leur sortie en salles, contrairement à Amazon Prime ou Disney +. « Netflix a une base algorithmique. Notre programmation est thématique avec un choix éditorial, même si nous avons, nous aussi, un algorithme », avance Guillaume Jouhet, directeur général d’OCS.

Succession, Watchmen ou The Handmaid’s Tale permettent à OCS de demeurer attractif pour un public qui préfère la qualité à la quantité. La chaîne affirme diffuser quelque 1 000 films par an et avoir 2 000 heures de séries disponibles. « Nous sommes vigilants, mais notre coût de grille est en augmentation, confie Christian Bombrun. Chaque investissement doit nous rapporter des abonnés. » Impossible de connaître les comptes d’OCS, mais la chaîne n’est toujours pas rentable. Elle est parfois distribuée avec Netflix ou Canal +, en dépit de leur concurrence frontale, comme c[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi