Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,47 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0887
    -0,0013 (-0,12 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    +3,70 (+0,15 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 362,66
    +460,28 (+0,74 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 386,28
    +55,38 (+4,16 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    +0,12 (+0,15 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,87 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,26 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,61 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,72 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2917
    -0,0030 (-0,23 %)
     

Cet objet dans la maison de Serge Gainsbourg qui terrifiait sa fille Charlotte

AGENCE / BESTIMAGE

Une horrible sculpture d’écorché. C’est l’un des objets que Serge Gainsbourg exposait dans sa maison du 5bis rue de Verneuil, qui sera ouverte au public dès le 20 septembre 2023. Le lieu regorge d’œuvres d’art et d’objets personnels en tous genres, des plus harmonieux aux plus terrifiants. Et c’est dans une interview pour le magazine M le magazine du Monde le 13 septembre 2023, que Charlotte Gainsbourg s’est confiée sur cet objet terrifiant qui occupait l’une des pièces de la maison de son père. En effet, lorsqu’elles étaient enfants, elle et sa sœur Kate Barry (décédée en 2013, ndlr), évitaient précautionneusement un certain lieu, qui hantait leurs nuits. "La nuit, avec Kate, on préférait pisser par la lucarne de notre chambre plutôt que de passer devant ce salon terrifiant", raconte l’artiste. On image sans mal la pièce plongée dans la pénombre et la statue à l’aspect humain, qui semble prendre vie dans la nuit, avec son aspect impressionnant. Si la pièce en question est restée inchangée depuis la mort de Serge Gainsbourg il y a plus de trente ans, la comédienne n’a pas révélé si la statue serait toujours en place.

Deux jours avant la mort de son père, Charlotte Gainsbourg était revenue vivre dans l’hôtel particulier avec lui. Elle avait dix-neuf ans et venait de vivre une rupture amoureuse compliquée. Aujourd’hui, si elle décide d’ouvrir les portes de la Maison Gainsbourg au public, c’est pour honorer la mémoire de l’artiste. Dans une interview donnée à Madame Figaro le 14 septembre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite