La bourse ferme dans 4 h 42 min
  • CAC 40

    5 764,19
    -19,22 (-0,33 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 342,60
    -6,00 (-0,18 %)
     
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,29 (-1,62 %)
     
  • EUR/USD

    0,9653
    -0,0035 (-0,36 %)
     
  • Gold future

    1 646,00
    -9,60 (-0,58 %)
     
  • BTC-EUR

    19 819,89
    -97,21 (-0,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    437,81
    -6,72 (-1,51 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,09
    -0,65 (-0,83 %)
     
  • DAX

    12 250,97
    -33,22 (-0,27 %)
     
  • FTSE 100

    6 960,06
    -58,54 (-0,83 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,87 (-1,80 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     
  • Nikkei 225

    26 431,55
    -722,28 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    17 855,14
    -78,13 (-0,44 %)
     
  • GBP/USD

    1,0742
    -0,0114 (-1,05 %)
     

Où est passé Christophe Béchu, le trop discret ministre de la Transition écologique?

Arnaud Andrieu/SIPA

Alors que feux, inondations et sécheresse ont proliféré pendant l'été, la Macronie fustige le ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires pour ne s'être pas plus exprimé sur le projet du quinquennat écologique. Dans les indiscrétions politiques de la semaine, retrouvez aussi Marine Tondelier, Gérald Darmanin et Stéphane Le Foll.

Le trop discret Christophe Béchu se fait incendier

. Le ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires se rend dans l’Aude, un département abonné aux catastrophes naturelles, pour parler des incendies de l’été, mais aussi "des inondations, de la sécheresse et de l’érosion du littoral". De quoi contrer la blague que certains élus macronistes se sont échangée en boucle sous la forme d’une alerte enlèvement: "On se demande où Christophe Béchu a bien pu disparaître."

En réalité, au sein du parti présidentiel, c’est l’hallali. "Alors qu’il aurait dû monter au feu cet été, on n’a pas de traces de lui depuis début juillet et de vagues propos fumeux sur l’inévitable adaptation", tonne un député Renaissance, qui se demande au passage s’il était judicieux de "confier au numéro deux du mouvement d’Edouard Philippe le destin du quinquennat écologique". Un autre d’enfoncer le clou: "D’inexistant, il apparaît désormais carbonisé, comme avalé par les méga-feux." Après consultation de l’agenda, il a tout de même fait un déplacement le 10 août dernier à 40 kilomètres de son fief d’Angers à Baugé-en-Anjou (Maine-et-Loire) où 1.400 hectares sont partis en fumée.

Les Insoumis font la pub de Challenges

a bénéficié cette année tout particulièrement d’une promotion exceptionnelle de la part des leaders de l’opposition. Les plus actifs propagandistes de ce numéro culte ont été les députés Insoumis Adrien Quatennens et François Ruffin, qui se sont même affichés avec le numéro de référence, pour mieux dénoncer "l’enrichissement des milliardaires alors que les Français souffrent". Fabien Roussel, député communiste et ex-candidat à la présidentielle, n’a pas été en reste. Aucun dirigeant de la majorité ni de LR n’en a tiré argument pour relancer la théorie du ruissellement.

Lire aussi

Pradié s’adoucit pour mieux battre Ciotti

Aurélien Pradié n’est pas mécontent de son été. Le secrétaire général des Républicains n’a pas chômé pour installer le match avec Eric Ciotti, le[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi