La bourse ferme dans 2 h 10 min
  • CAC 40

    5 874,66
    -156,82 (-2,60 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 427,91
    -86,41 (-2,46 %)
     
  • Dow Jones

    31 029,31
    +82,32 (+0,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0411
    -0,0033 (-0,31 %)
     
  • Gold future

    1 822,30
    +4,80 (+0,26 %)
     
  • BTC-EUR

    18 426,01
    -1 018,54 (-5,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    410,78
    -28,89 (-6,57 %)
     
  • Pétrole WTI

    109,05
    -0,73 (-0,66 %)
     
  • DAX

    12 674,55
    -328,80 (-2,53 %)
     
  • FTSE 100

    7 154,15
    -158,17 (-2,16 %)
     
  • Nasdaq

    11 177,89
    -3,65 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    3 818,83
    -2,72 (-0,07 %)
     
  • Nikkei 225

    26 393,04
    -411,56 (-1,54 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2148
    +0,0026 (+0,21 %)
     

La Nupes explose au lendemain des législatives

Bertrand GUAY / AFP

Jean-Luc Mélenchon n'est pas parvenu à regrouper la gauche sous une seule bannière à l'Assemblée Nationale. EELV et les partis socialiste et communiste ont refusé son appel à former un groupe unique.

Le Parti socialiste, EELV et le PCF ont déclaré lundi à l'AFP refuser la proposition de Jean-Luc Mélenchon de former un groupe Nupes unique à l'Assemblée nationale, rappelant que l'accord de coalition signé début mai prévoyait des groupes distincts. "Il n'a jamais été question d'un groupe unique. Il y aura un groupe socialiste à l'Assemblée nationale", a déclaré Pierre Jouvet, porte-parole du PS, qui a négocié l'accord avec LFI. "Le contrat de coalition était très clair, il prévoyait que chaque parti ait son groupe et qu'ensuite il y ait un intergroupe", a-t-il rappelé.

"Pas question de se fondre dans un groupe unique", a pour sa part réagi le porte-parole d'EELV Alain Coulombel. "On a un contrat avec la Nupes et je pense que c'est pareil pour PCF et PS: il était convenu que chacun ait son propre groupe. Cette proposition est inappropriée par rapport à l'engagement mutuel. On est mis devant le fait accompli. Avoir un groupe propre est un des éléments de l'accord, nous avons toujours été clairs à ce sujet", a précisé à l'AFP Igor Zamichiei, numéro 2 du PCF, parti d'accord en revanche avec le principe d'un intergroupe.

Mélenchon veut un groupe unique pour rester la première force d'opposition

Jean-Luc Mélenchon a proposé lundi que la Nouvelle union populaire écologique et sociale se constitue "comme un seul groupe" à l'Assemblée nationale, inquiet que l'obtention de 89 députés par le RN remette en cause son "statut" de première opposition à Emmanuel Macron. "Dès lors qu'il y a un seul groupe, sans aucune discussion possible, l'opposition s'appellerait Nupes", a-t-il expliqué devant le siège de La France insoumise à Paris, affirmant qu'il s'agissait d'une "proposition, pas d'une injonction : "Naturellement, je m'en remettrai à ce que décideront les groupes".

Valérie Rabault, cheffe de file des socialistes à l'Assemblée nationale lors de la précédente législature, s'est également opposée à la proposition, tout comme à la proposition d'Eric Coquerel (LFI) d'une motion d[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles