Marchés français ouverture 8 h 41 min
  • Dow Jones

    32 120,28
    +191,66 (+0,60 %)
     
  • Nasdaq

    11 434,74
    +170,29 (+1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    26 677,80
    -70,34 (-0,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0692
    -0,0046 (-0,43 %)
     
  • HANG SENG

    20 171,27
    +59,17 (+0,29 %)
     
  • BTC-EUR

    27 843,77
    -46,18 (-0,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    659,93
    -11,08 (-1,65 %)
     
  • S&P 500

    3 978,73
    +37,25 (+0,95 %)
     

Nuits blanches, anxiété, secrets: quand TikTok ne fait pas rire ses employés

Une enquête du Wall Street Journal a révélé le 6 mai 2022 les conditions de travail dégradées dans la branche américaine de TikTok: rythme de travail effréné, pressions et anxiété rythment le quotidien des employés.

"Si j'avais su que travailler chez TikTok me coûterait autant, je n'aurais jamais accepté le poste". Melody Chu, ancienne de Facebook, Roblox et Nextdoor, décrit ainsi son expérience au sein de la branche américaine du réseau social chinois dans un post sur . Perte de poids, sommeil perturbé, vie conjugale menacée et santé mentale troublée: l'employée évoque un rythme infernal. Selon une enquête du publiée le 6 mai dernier, le cas de Melody Chu est loin d'être isolé, et le mal-être se fait sentir au sein de l'antenne américaine de TikTok, créant des tensions. D'après Lucas Ou-Yang, ancien employé de l'entreprise cité par le journal, dix chefs de produits auraient démissionné environ un an après leur prise de fonction au sein du réseau social. Riche de son milliard d'utilisateur, TikTok a annoncé en 2021 vouloir passer de 1.500 à 10.000 employés.

L'entreprise se décrit comme un lieu "d'expériences joyeuses, divertissantes et inattendues". Mais, avec jusqu'à 85 heures de réunions par semaine selon certains anciens salariés, la réalité dans les murs de l'entreprise semble être tout autre. La plupart des anciens salariés cités par le Wall Street Journal ont travaillé pour d'autres géants de la tech, sans juger avoir été soumis à un tel degré de stress. L'entreprise se défend. Dans une réaction transmise au Wall Street Journal, elle explique: "Nous nous engageons à construire une plateforme et une entreprise équitables qui permettent à notre communauté et à nos employés de s'épanouir".

"Viser le plus haut"

Il n'empêche, c'est bien la culture d'entreprise de TikTok qui est pointée. "Viser le plus haut", "Être solide et courageux", "Soyez ouvert et humble"... Les slogans adressés aux employés contribuent à un stress généralisé. On les surnomme les "Byte Styles". Les évaluations des employés dépendraient du respect de ces sentences. Or, ces évaluations donnent accès à des avantages, comme la possibilité de transformer ses primes en attributions gratuites d'actions. D'où un[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles